•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réactions partagées au premier discours du Trône du gouvernement Pallister

La lieutenante-gouverneure du Manitoba, Janice Filmon, et le premier ministre Brian Pallister, juste avant la lecture du discours du Trône.

La lieutenante-gouverneure du Manitoba, Janice Filmon, et le premier ministre Brian Pallister, juste avant la lecture du discours du Trône.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier discours du Trône du gouvernement de Brian Pallister, présenté lundi à l'Assemblée législative du Manitoba, a entraîné des réactions variées. Tandis que le milieu des affaires est enthousiaste, l'opposition, pour sa part, souligne l'absence de plusieurs thèmes.

Un texte de Camille Gris RoyTwitterCourriel

Le maire de Winnipeg Brian Bowman dit avoir apprécié ce qu'il a vu dans le discours. Il se réjouit que Brian Pallister s'engage à ce que les municipalités aient « leur voix au chapitre » au sujet des investissements en infrastructures.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

Photo : ICI radio-Canada

« Du point de vue du secteur des affaires, il y a beaucoup de choses qu'on a aimé », déclare pour sa part Chuck Davidson, le président-directeur général des Chambres de commerce du Manitoba. « Une économie en croissance, des emplois, ce sont des messages qui résonnent pour nous, dit-il. Bien sûr, on sera intéressés de voir ce que le budget va inclure. »

De nombreux absents, dit l'opposition

La chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Flor Marcelino, estime que le discours est court et manque de détails, ce qui inquiète le parti.

Flor Marcelino, chef intérimaire du NPD du Manitoba.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Flor Marcelino, chef intérimaire du NPD du Manitoba.

Photo : ICI Radio-Canada

Elle espère que Brian Pallister dévoilera davantage d'informations. « On veut voir ce qu'ils vont faire en éducation, avec les enseignants, dit-elle. On veut voir comment ils vont s'occuper des personnes qui ont un handicap. Et puis les populations autochtones? Le Nord? Les nouveaux arrivants? »

Le député libéral de River Heights Jon Gerrard parle d'un document incomplet, qui ne fait notamment pas mention de « la science, l'avenir du lac Winnipeg, l'importance d'un plan pour une gestion des eaux au Manitoba, l'immigration et la situation des Autochtones. »

Réaction des syndicats

Michelle Gawronsky, présidente du Syndicat des employés du gouvernement du Manitoba.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michelle Gawronsky, présidente du Syndicat des employés du gouvernement du Manitoba.

Photo : ICI Radio-Canada

Michelle Gawronsky, présidente du Syndicat des employés du gouvernement du Manitoba, tient à avoir des discussions avec le nouveau gouvernement et notamment à rencontrer le ministre de la Santé Kevin Goertzen.

« Je ne sais pas où ils voient qu'il y a du gaspillage [de fonds publics], lance-t-elle. Quand je regarde le nombre de services que nos membres offrent, et les ressources limitées avec lesquelles ils travaillent, je ne vois pas de gaspillage. »

Stratégie sur le climat

Le chef du Parti vert du Manitoba, James Beddome.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef du Parti vert du Manitoba, James Beddome.

Photo : ICI Radio-Canada

« Sur le plan environnemental, je ne vois pas de réels engagements pour la protection de l'environnement », commente James Beddome, le chef du Parti vert du Manitoba. Sur ce sujet, le discours indique que le Manitoba élaborera un « plan d'action sur le climat ».

« Je suis content qu'ils parlent d'une tarification du carbone, poursuit James Beddome, mais il n'y a pas de détails. Est-ce qu'on parle d'un mécanisme de plafonnement et d'échange, d'une taxe sur le carbone? Comment vont-ils l'implanter? On a besoin des détails. »

Communautés autochtones

Le député du NPD de Fort Rouge Wab Kinew souligne le fait que le mot « réconciliation » n'apparaît pas dans ce discours. 

Wab Kinew, député du NPD du Manitoba dans Fort Rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Wab Kinew, député du NPD du Manitoba dans Fort Rouge.

Photo : ICI Radio-Canada

« C'est le but d'améliorer les relations entre les peuples autochtones et le reste du Manitoba, rappelle-t-il. Ils n'ont rien dit à ce sujet. »

Dans le discours, le gouvernement dit vouloir engager des discussions avec « des dirigeants autochtones ». « Ça devrait être, dans une optique plus large, avec toutes les personnes autochtones de la province », fait remarquer Sadie-Phoenix Lavoie, coprésidente du Conseil des étudiants autochtones de l'Université de Winnipeg. Elle craint aussi que le « partenariat de confiance » avec les Autochtones mentionné par le PC soit unidirectionnel.

Éducation

Le recteur de l'Université de Saint-Boniface Gabor Csepregi note que « très peu de mots ont été prononcés au sujet de l'éducation postsecondaire et secondaire ». Il ajoute toutefois qu'il attend de voir « ce que le gouvernement va proposer au cours des semaines à venir ». Il compte rencontrer Ian Wishart, ministre de l'Éducation et de la Formation.

Avec des informations de Samuel Rancourt et de Louis-Philippe Leblanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale