•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Numéro censuré aux Olivier : une « hypocrisie », selon Fred Dubé

Fred Dubé

Photo : Lisa Marie Noël

Radio-Canada

L'humoriste rimouskois Fred Dubé dénonce ce qu'il qualifie « d'hypocrisie » des humoristes, à la suite de la censure d'un numéro portant sur la liberté d'expression au Gala Les Olivier.

Il invite les humoristes à utiliser leurs nombreuses tribunes pour dénoncer la censure au sens large dans la société. 

« Ils sont où, les humoristes, pour dénoncer le règlement P-6? Pour dénoncer quand Transcanada veut censurer le Québec en disant que c'est Ottawa qui a le pouvoir? [Pour dénoncer le traitement réservé à] Raif Badawi? Ils sont où les humoristes pour prendre position dans ces moments-là? » s'indigne Fred Dubé.

Ce que j'ai vu dimanche aux Olivier, c'est plus un troupeau de bourgeois qui veulent défendre le droit de faire des blagues sur des minorités qu'un vrai mouvement social.

Fred Dubé, humoriste

« Évidemment, [les humoristes] ne peuvent pas être sur toutes les tribunes et dénoncer tout le temps, mais ce à quoi on a assisté, ce sont les gens les plus médiatisés au Québec qui se plaignent d'être censurés par ceux qui sont le moins médiatisés au Québec. Moi, je n'embarque pas dans cette hypocrisie-là », poursuit Fred Dubé.

Fred Dubé précise qu'il est en désaccord avec la censure du numéro de Mike Ward et Guy Nantel. Il estime que Radio-Canada aurait quand même pu diffuser ce numéro. « La faute est à Radio-Canada, qui a eu peur de diffuser le numéro par peur de judiciarisation, qui n'arrive pratiquement jamais », soutient-il.

Fred Dubé affirme d'ailleurs que la censure est fréquente en humour.

Est du Québec

Humour