•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélina Elliott et la cour d'école de l'entraide

Mélina Elliott et une cour d'école de l'entraide
Radio-Canada

Lorsque Mélina Elliott a pris la décision de s'impliquer en tant que membre-votant au comité scolaire de l'École Taché, elle était loin de se douter qu'un jour, elle en serait la présidente. Son implication est telle, que l'an dernier, Mme Elliott s'est également jointe au sous-comité chargé de l'agrandissement de la cour d'école.

Un texte de Denis ChamberlandCourriel

Il y a sept ans de cela, lorsque Mélina Elliott a dû choisir une école pour sa fille, elle a opté pour l'École Taché, l'école d'enfance de son mari.

Issue du programme d'immersion, Mélina Elliott se rappelle qu'à l'époque elle avait hésité à s'impliquer dans le comité scolaire parce qu'elle était embarrassée par son accent anglophone.

Je me demandais si je devais lever ma main et mon mari était avec moi et je lui ai demandé si je devrais le faire et il a dit: si tu veux, fais-le. Alors finalement, j'ai dit OK, je veux aider.

Mélina Elliott

Pour Mélina Elliott, s'impliquer était à la fois une façon de rencontrer des gens en plus d'apprendre à connaître la communauté à laquelle ses filles allaient appartenir.

« Dans ce temps-là, dit-elle, la majeure partie des réunions portaient sur la bataille que se livrait depuis des années [entre] la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) et la compagnie Scott Screen and Wire », dit-elle. 

Quand finalement toutes les choses légales entre la DSFM et Scott Screen and Wire ont été réglées, on pouvait penser à l'agrandissement de l'école et de sa cour.

Mélina Elliott

Sans plus tarder, le comité scolaire met sur pied un sous-comité chargé de l'agrandissement de la cour d'école et c'est Danielle Sturk qui se porte volontaire pour gérer le projet.

En riant, Mélina Elliott avoue que sa personnalité a fait en sorte qu'elle a à peine donné la chance à Danielle Sturk de s'organiser avant de lui offrir son aide et de recruter d'autres personnes comme Suzanne Druwé.

En moins d'un an, le groupe a amassé plus de 200 000 $ une somme qui a servi entre autres, à l'aménagement de trois terrains de soccer et à l'achat d'une nouvelle structure de jeux.

Maintenant que le projet d'agrandissement est terminé, ajoute Mme Elliott, le comité travaille sur l'aménagement de la cour avant de l'école.

Au cours des sept dernières années, Mélina Elliott dit avoir rencontré des gens extraordinaires avec qui elle a pu contribuer à l'épanouissement de la communauté.

Ce n'est pas souvent qu'on peut dire: quand je vais quitter le comité scolaire, l'école sera une meilleure place parce que moi et d'autres parents fantastiques étions-là.

Mélina Elliott

Manitoba

Société