•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui a proposé en premier de rendre l'école obligatoire jusqu'à 18 ans?

La classe de science de Pascale Chevalier à l'école secondaire Chavigny à Trois-Rivières

Le reportage de Denis-Martin Chabot

Photo : Alexandre Duval

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avant leur conseil général de la dernière fin de semaine, les libéraux avaient-ils déjà parlé de rendre l'école obligatoire de 4 à 18 ans?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Vérification faite : non, pas dans l'histoire récente.

Les militants libéraux ont adopté dimanche une motion en faveur de l'école obligatoire pour les 4 à 18 ans. Une idée mise de l'avant dernièrement par la Coalition avenir Québec.

« Ce n'est pas eux qui ont eu l'idée. Ça fait longtemps que cette idée-là circule... Qui l'a dit? On en a déjà parlé avant et on va continuer à en parler. »

— Une citation de  Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Cette proposition n'a certainement pas fait partie du programme du PLQ lors de la campagne de 2014. « Notre position est simple, on va réduire la bureaucratie pour réinvestir dans la réussite des enfants », déclarait alors Philippe Couillard.

Nulle part dans son programme de 2014, ni dans celui de 2012, le PLQ ne veut rendre l'école obligatoire de 4 ans à 18 ans. On n'en trouve aucune mention dans les programmes des deux dernières campagnes de la Coalition avenir Québec (CAQ) et du Parti québécois.

C'est vraiment la CAQ qui a été la première formation politique à inclure cette proposition dans son programme le mois dernier.

La CAQ reprend l'idée d'Égide Royer, psychologue et professeur d'adaptation scolaire à l'Université Laval. Le professeur Royer dit s'être inspiré des meilleures pratiques dans le monde, notamment de l'Ontario, qui impose l'école obligatoire jusqu'à 18 ans depuis 2003.

Épreuves des faits

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !