•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Olivier 2016 : le retrait d'un numéro préoccupe des humoristes acadiens

Scott Richmond : Espérer qu'il pleut

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des humoristes acadiens réagissent au retrait d'un numéro sur le thème de la liberté d'expression préparé pour le Gala Les Olivier 2016.

Un texte de Fanny SamsonTwitterCourriel et de Karine GodinTwitterCourriel

Le numéro de Guy Nantel et de Mike Ward faisait allusion à la Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec et à certains groupes identifiables de la société.

« Je l'ai vu venir ça fait quelques années déjà qu'à chaque événement majeur médiatique, les commanditaires, on sent une pression d'approbation de ce qu'on va dire, de parodie. La sortie que Louis Morissette a faite au Bye Bye cette année, c'était carrément ça. Lui aussi a eu à se colletailler avec des avocaillons et des commanditaires. En [fin de compte], on n'a pas le dernier mot. Ça, c'est clair », affirme l'humoriste François Morency.

L'humoriste et comédien Jean-Sébastien Lévesque ne croit pas que les artistes acadiens se censurent, mais il pense que les sujets abordés dépendent de l'auditoire.

« Il n'y a rien qui ne se dit pas en humour. Il n'y a rien qui ne se dit pas dans la vie. Tout le monde peut dire des choses. C'est une de ces merveilleuses libertés, qu'on peut dire toutes sortes de choses. Les humoristes utilisent ça pour faire des blagues. Mais avec la possibilité de dire ce qu'on veut, il faut juste s'assurer que les blagues sont drôles. Il ne faut pas oublier qu'il y a une partie de la population qui n'a pas de sens de l'humour. Ça, c'est une vraie chose: des gens qui ne comprennent pas un gag », explique Jean-Sébastien Lévesque.

Pas de la censure, affirme Radio-Canada

Le diffuseur public a déclaré, dans un communiqué de presse, qu'il ne s'agit pas d'un cas de censure et que « Radio-Canada est un ardent défenseur de la liberté d'expression ».

Le numéro retiré traite d'un sujet actuellement devant la Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec et pour lequel un jugement est toujours attendu, explique Radio-Canada.

« Par respect du processus et suite à une analyse juridique, la décision a été prise par l'APIH [l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour] de suspendre la diffusion du sketch. Tant et aussi longtemps que son contenu n'aura pas été assuré, Radio-Canada ne peut pas se permettre de diffuser ce sketch », a expliqué Radio-Canada.

Le Gala Les Olivier a lieu dimanche soir à ICI Télé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie