•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kinder Morgan : procès d’un militant adolescent accusé d’avoir agressé un policier

Jakub Markiewicz, militant anti-Kinder Morgan.

Jakub Markiewicz, militant anti-Kinder Morgan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le jeune Vancouvérois Jakub Markiewicz est accusé d'avoir agressé un agent de police le 20 novembre 2014 lors de manifestations contre le projet d'agrandissement du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan sur la montagne Burnaby, en Colombie-Britannique.

Son procès qui s'est ouvert vendredi à Vancouver doit durer cinq jours. Il doit déterminer si Jakub Markiewicz, qui était âgé de 18 ans au moment de l'incident, a attaqué un officier qui tentait de démanteler un camp de protestation contre le projet de pipeline.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) s'est introduite dans le camp pour faire appliquer une injonction ordonnée par la justice, ordonnant au groupe de quitter les sites d'essais de forage de Kinder Morgan.

Enchaîné à un arbre, Jakub Markiewicz a refusé de partir et les policiers ont dû procéder à son interpellation, ainsi que celle d'une centaine de personnes. La Couronne allègue que le jeune homme a agressé un policier durant son arrestation, accusation à laquelle il plaide non coupable.

« J'attends depuis des mois, je pense que tout ira bien », a commenté le jeune militant, confiant, à l'entrée du tribunal. Les accusations d'outrage civil pesant sur les autres activistes ont été abandonnées fin novembre 2014.

Le projet Trans Mountain, d'un coût de 6,8 milliards de dollars, a déjà été rejeté par la province, mais l'Office national de l'énergie doit faire ses recommandations au fédéral d'ici le 20 mai prochain. Ottawa aura ensuite jusqu'à décembre pour trancher.

S'il est approuvé, le nouveau pipeline Trans Mountain permettra d'acheminer quotidiennement 890 000 barils de produits pétroliers depuis l'Alberta vers le port de Burnaby.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !