•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Georcy-Stéphanie Thiffeault Picard termine au 7e rang

Georcy-Stéphanie Thiffeault Picard

Georcy-Stéphanie Thiffeault Picard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Obtenir le meilleur résultat international de sa carrière dans une année olympique, ça s'appelle choisir le bon moment. Georcy-Stéphanie Thiffeault Picard a réussi à le faire à la Coupe du monde de tir à l'arc jeudi, à Medellin, en Colombie.

La jeune archère s'est finalement classée au 7e rang et a atteint l'objectif qu'elle visait à Medellin.

« Je visais un top 10 et j'ai réussi! C'est certain que j'aurais voulu être dans les matchs pour les médailles, a déclaré Thiffeault Picard. Mais je dois y aller un pas à la fois. Ça va venir! »

Après avoir obtenu un laissez-passer pour le Canada en vue des Jeux olympiques de Rio dans une compétition de qualification continentale lundi, la Montréalaise doit maintenant convaincre les dirigeants de la fédération nationale qu'elle est la meilleure candidate pour représenter le pays.

Son parcours jusqu'aux quarts de finale en Colombie se voudra assurément un argument de poids.

« J'ai débloqué la place, mais je ne veux pas m'avancer à savoir si elle m'appartient ou pas. Je devrais être mise au courant à la mi-juin », a souligné l'athlète de 25 ans.

Jeudi, Thiffeault Picard l'a tout d'abord emporté 6-2 au troisième tour contre la Colombienne Ana Maria Rendon.

Elle a poursuivi avec un gain de 7-3 contre la Brésilienne Ane Marcelle Dos Santos, tombeuse de l'Ontarienne Kateri Vrakking au deuxième tour.

C'est la Taiwanaise Tan Ya-ting, meilleure des qualifications et troisième mondiale, qui a freiné Thiffeault Picard en s'imposant 7-1.

« J'ai gagné beaucoup de confiance ici. Dans le match contre Tan Ya-ting, j'ai très bien tiré. Elle a juste mieux tiré que moi. Je n'ai aucun regret et j'ai fait ce que j'avais à faire », a-t-elle résumé.

Un troisième tour difficile

La compétition de Virginie Chénier s'est arrêtée au troisième tour. Elle a été blanchie 6-0 par la Japonaise Sugibayashi Rina. La Lavalloise a du coup obtenu une 17e place.

L'Ontarien Crispin Duenas a également été tenu au silence au troisième tour, vaincu 6-0 par l'Italien David Pasqualucci. Ça lui vaut la 17e position.

Enfin, au concours mixte, Thiffeault Picard et Duenas ont été défaits 6-2 par les Italiens.

Vendredi, pour les épreuves par équipe, le Canada se retrouvera opposé à la Chine, tant du côté des femmes que des hommes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !