•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les demandes généalogiques métisses en forte hausse

Une carte de citoyenneté Métis.

Photo : Bert Savard / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le nombre de requêtes généalogiques pour connaître ses origines métisses est en forte augmentation au Manitoba depuis que la Cour suprême du Canada a déclaré, le 14 avril, que les Métis étaient aussi des « Indiens » au sens de la loi.

Un texte de Thibault JourdanTwitterCourriel

Le Centre du patrimoine, situé au Centre culturel franco-manitobain, indique que la majorité des personnes faisant ce type de requête cherchent à prouver leur ascendance métisse. « On reçoit entre 60 et 80 demandes de recherches généalogiques par mois habituellement, indique la généalogiste Janet La France. En avril, on en a reçu 217. En mai, on a déjà 66 demandes. »

Les résultats des recherches indiquent que la grande majorité sont des Métis, « mais il y a environ 20 % [des demandeurs] qui sont Canadiens français ou Indiens de traité », selon elle. Janet La France précise que les gens ne donnent pas forcément d'explications sur les raisons qui les ont poussés à faire des recherches sur un potentiel ancêtre métis.

Janet La France.

Janet La France.

Photo : ICI Radio-Canada

Le Centre du patrimoine est, par ailleurs, le seul organisme dans la province à être reconnu et certifié par la Fédération des Métis du Manitoba (MMF) pour effectuer ces recherches.

Par conséquent, les délais d'attente se sont allongés. « Avant la décision de la Cour suprême, on estimait que ça prendrait de six à huit semaines pour obtenir un résultat. Maintenant, il faut plus compter trois mois d'attente », affirme Janet La France.

De son côté, la MMF indique avoir reçu plus de 1000 requêtes additionnelles à propos du statut de Métis, et plus de 200 nouvelles candidatures pour obtenir ce statut.

« Nous avons vu une forte augmentation de l'intérêt des gens pour leur passé, confirme le directeur des communications de la MMF, Jonathan Hamel. D'habitude, nous recevons entre 80 et 100 requêtes par mois. »

Ces données ravissent la Fédération des Métis du Manitoba, qui se dit « très excitée » de voir la « résurgence récente de la fierté métisse ».

Manitoba

Autochtones