•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pape François ouvre la porte aux femmes diacres

Le pape François

Le pape François

Photo : ? Stefano Rellandini / Reuters

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le pape François s'est déclaré prêt, jeudi, à créer une commission qui déterminera si les femmes peuvent devenir diacres au sein de l'Église catholique, ce qui témoigne d'une ouverture à laisser les femmes servir au sein d'un ministère ordonné actuellement réservé aux hommes.

Le pape a accepté la création d'une commission d'étude officielle lors d'une réunion à huis clos avec les supérieures de quelque 900 ordres religieux féminins.

Les diacres sont des ministres ordonnés, mais ce ne sont pas des prêtres. Ils peuvent toutefois effectuer plusieurs des mêmes tâches, comme présider lors de mariages, de funérailles ou de baptêmes. Ils ne peuvent par contre pas célébrer la Messe.

Actuellement, les hommes mariés - qui sont presque entièrement exclus de la prêtrise de l'Église catholique - peuvent servir comme diacres. Cela n'est pas permis aux femmes, même si les historiens rappellent qu'elles pouvaient le faire lors des débuts de l'Église.

La rencontre du pape avec les religieuses a duré 75 minutes et il n'a aucunement laissé entendre que la position de l'Église face à la prêtrise des femmes puisse changer.

Puis, lors d'une séance de questions-réponses, le pape a déclaré qu'il est ouvert à la possibilité de créer une commission pour étudier le dossier des femmes diacres, selon ce que rapportent le National Catholic Reporter et le Catholic News Service, dont les journalistes étaient présents.

Les deux publications citent le pape : « Je suis d'accord. Il serait utile pour l'Église de clarifier cette question. Je suis d'accord ».

La radio du Vatican rapporte elle aussi les propos du pape.

Le pape a rappelé que les femmes diacres, aux premiers jours de l'Église, n'étaient pas ordonnées comme cela est le cas aujourd'hui. Il a ajouté qu'il demandera à la Congrégation pour la doctrine de la foi de lui faire rapport sur la question.

Il a ensuite dit qu'il demandera à une autre agence vaticane de lui expliquer pourquoi les femmes ne peuvent prononcer d'homélie pendant la Messe.

Une organisation qui milite en faveur de la prêtrise des femmes a applaudi la volonté du pape de créer une commission, estimant que cela représente « un grand pas de la part du Vatican pour reconnaître son propre passé ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !