•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Plamondon quitte la Maison des artistes visuels francophones

Éric Plamondon

Éric Plamondon

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le directeur de la Maison des artistes visuels francophones du Manitoba (MDA) Éric Plamondon a remis sa démission.

Il assure que sa démission a été prévue de longue date et qu'elle n'est pas le résultat de la décision de la Ville de Winnipeg d'augmenter de 53 % le loyer de l'organisme, tombée mardi.

« À mon entrée en poste, il y a trois ans, mon mandat était clair et défini, dit Éric Plamondon. Il consistait à rétablir la Maison des artistes comme un centre d'artistes et non seulement un espace d'exposition. J'avais aussi comme objectif d'en faire une place d'importance pour mettre en valeur les artistes et l'art visuel dans notre communauté. Et puis, il fallait diversifier nos sources de financement, mettre en valeur nos atouts, dont le jardin des sculptures. »

Éric Plamondon quitte la MDA avec un sentiment du devoir accompli. Il est particulièrement fier des liens tissés avec les artistes. « C'est cliché, mais c'est vrai, admet Éric Plamondon. J'ai beaucoup grandi comme artiste moi-même en pouvant travailler avec autant d'artistes de grand calibre. [...] L'hommage à Réal Bérard est un des projets qui ressort. »

Il ajoute que la décision de quitter la présidence de l'organisme à la fin juin a été prise d'un commun accord avec les membres du conseil d'administration.

La Maison des artistes visuels francophones (MDA) est située dans l'ancien hôtel de ville de Saint-Boniface.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Maison des artistes visuels francophones (MDA) est située dans l'ancien hôtel de ville de Saint-Boniface.

Photo : ICI Radio-Canada/ Samuel Rancourt

Une « crotte sur le coeur »

Éric Plamondon avoue qu'il n'a pas atteint tous les buts qu'il s'était fixés, notamment la renégociation des conditions du bail de la MDA avec la Ville de Winnipeg.

« C'est une crotte que j'ai sur le coeur. Ce sera un long cheminement qui exigera un changement de culture afin que la Ville de Winnipeg cesse de traiter la Maison des artistes comme une source de revenus. Le processus est entamé. Je souhaite que la prochaine direction réussisse ce changement. »

— Une citation de  Éric Plamondon, directeur sortant de la MDA

« Le renouvellement du bail est le seul projet qui n'a pas été porté à terme, poursuit Éric Plamondon. C'est pour ça qu'on a attendu à aujourd'hui pour annoncer mon départ : on espérait que la décision du conseil municipal soit positive. Ça n'a pas été le cas. C'est peut-être une indication qu'une nouvelle direction apportera peut-être un nouveau vent et une nouvelle approche. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !