•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

54 nouveaux emplois chez Pêches et Océans Canada en Atlantique 

Le ministre Hunter Tootoo
Le ministre Hunter Tootoo Photo: La Presse canadienne / CP/Adrian Wyld
Radio-Canada

Pêches et Océans Canada a annoncé mercredi l'embauche de 135 scientifiques partout au pays, dont 54 seront localisés en Atlantique.

Un texte de Antoine Trépanier TwitterCourriel

Le ministère a également annoncé que les 197 millions de dollars annoncé dans le budget fédéral 2016 viseront à prendre « plus de décisions éclairées en ce qui concerne nos océans, nos voies navigables et nos pêches ».

Les 135 postes qui seront ouverts prochainement seront des emplois de chercheurs scientifiques, biologistes, océanographes et techniciens.

Selon nos informations, environ 26 postes seront ouverts dans la région des Maritimes, 18 dans la région de Terre-Neuve-et-Labrador, 10 dans la région du Golfe, et 29 dans la région du Pacifique.

Répartition des 135 postes au Canada :

  • 18 dans la région de Terre-Neuve-et-Labrador
  • 26 dans la région des Maritimes
  • 10 dans la région du Golfe
  • 15 dans la région du Québec
  • 16 dans la région de la Capitale nationale
  • 21 dans la région du Centre et de l'Arctique
  • 29 dans la région du Pacifique

Ces nouveaux employés travailleront en vue de promouvoir la santé des stocks de poissons et des écosystèmes. De plus, ils surveilleront les océans et appuieront la gestion du développement de l'aquaculture.

« Il s'agit en effet d'un investissement intelligent et significatif, qui nous permettra de prendre de meilleures décisions éclairées et fondées sur la preuve scientifique, en vue d'assurer le développement durable de nos pêches et de protéger notre milieu aquatique », a déclaré le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Hunter Tootoo.

Le ministère s'est également engagé à acquérir de nouvelles technologies pour recueillir des données et partager l'information de manière plus efficace.

Parmi celles-ci, il y a des technologies de pointe de détection à distance et acoustiques, et du matériel de laboratoire à rendement élevé afin de mieux surveiller les stocks de poissons et les conditions océaniques.

Lors de l'annonce, le ministre Tootoo était accompagné de la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, qui a fait savoir qu'une portion du financement d'Ottawa sera également dédiée à l'établissement de nouveaux partenariats et d'une nouvelle collaboration avec les universités, les organisations environnementales et les groupes autochtones, notamment.

« L'investissement annoncé aujourd'hui souligne l'engagement du gouvernement du Canada à promouvoir les sciences, à privilégier la prise de décision fondée sur la preuve, et à s'appuyer sur les sciences pour répondre aux questions qui touchent les Canadiens et qui sont importantes à leurs yeux », a déclaré la ministre Duncan.

Acadie

Changements climatiques