•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un professeur de UNB aide un jeune de 15 ans à découvrir l'existence d'une cité maya

Dr Armand Larocque est professeur à l'Université du Nouveau-Brunswick.

Dr Armand Larocque est professeur à l'Université du Nouveau-Brunswick.

Photo : Nicolas Steinbach

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le géomorphologue, spécialiste en télédétection et chargé de cours à l'Université du Nouveau-Brunswick Armand Larocque est fier d'avoir été en mesure d'aider William Gadoury dans sa quête scientifique.

C'est la tâche d'un professeur, c'est de permettre d'avoir un rêve et de réaliser les rêves.

Une citation de :Armand Larocque

En étudiant la position des étoiles, William Gadoury a découvert une cité maya inconnue. Pour la trouver, il a utilisé des images satellites qui lui ont permis d'apercevoir à travers la végétation des formes géométriques s'apparentant à des temples mayas.

M. Larocque a proposé l'utilisation d'images satellites pour observer des indices afin de découvrir une implantation humaine à l'endroit où William Gadoury suspectait la présence d'une 118e cité maya.

« On a pu observer une forme géométrique très régulière qui n'est pas naturelle, qui est assez grande en dimension et qui pourrait correspondre à la base d'une pyramide sous laquelle les Mayas auraient construit une pyramide avec des bâtiments annexes du point de vue religieux », dit le professeur de l'Université du Nouveau-Brunswick.

La découverte de William Gadoury risque de mener à des recherches archéologiques. Le jeune de 15 ans aimerait d'ailleurs aller sur le site et devenir un archéologue.

« La chose qui m'intéressait le plus, que j'étais le plus heureux, c'est que j'avais aidé un jeune a résoudre un problème et à trouver quelque chose qui le chicotait », lance Armand Larocque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie