•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sheldon Kennedy lance le documentaire Swift Current

Sheldon_Kennedy
Sheldon Kennedy Photo: La Presse canadienne / Evan Vucci
Radio-Canada

L'ancien joueur de hockey de la Ligue nationale de hockey Sheldon Kennedy lance un documentaire mardi qui explore le traumatisme et le long parcours difficile des victimes d'agressions sexuelles vers la guérison.

En 1997, Graham James a plaidé coupable à 300 chefs d'accusation d'agressions sexuelles contre Sheldon Kennedy. Il a également été reconnu coupable pour d'autres agressions contre un autre joueur de hockey.

« Mon enfance a été dérobée », affirme Sheldon Kennedy. « J'avais des rêves, avant de rencontrer Graham James, d'inscrire le but de la victoire dans un 7e match. Après ma première rencontre avec Graham James, je n'ai plus jamais fait ce rêve. »

Sheldon Kennedy espère que son documentaire Swift Current sensibilisera les gens aux difficultés que les victimes d'agressions sexuelles doivent surmonter afin de trouver l'aide dont ils ont besoin.

Le lien entre la douleur émotionnelle et les comportements à risque

« Il faut essayer de comprendre les impacts sur la vie des gens qui ont vécu des traumatismes dans leur enfance, tels que les abus sexuels. », dit-il. « Que se passe-t-il dans le développement du cerveau de ces enfants et comment faire des liens avec les dépendances, les problèmes de santé mentale et l'automutilation? »

Selon lui, les personnes qui n'ont jamais été victimes d'agression dans leur jeunesse ont de la difficulté à comprendre le sentiment d'autodestruction que vivent les victimes plus tard à leur adolescence ou à l'âge adulte.

« Une fois que les gens auront compris les conséquences des traumatismes sur le développement du cerveau, ça sera plus facile de comprendre pourquoi certains jeunes ont développé des dépendances aux drogues et qu'ils ont souvent des problèmes d'apprentissage à l'école. »

Le chemin difficile vers la guérison

Sheldon Kennedy a dû attendre plusieurs années avant d'être capable de prendre la décision de s'aider. Après avoir publiquement raconté ce qui lui est arrivé, il affirme qu'il avait l'impression que son combat interne était sur point de se terminer et que tout irait mieux. Ça ne s'est pas passé ainsi, affirme-t-il.

« Les gens croient que lorsque les victimes racontent leurs histoires, leur lutte est terminée. Ce n'est que la première étape d'un long et difficile parcours. »

Sheldon Kennedy croit que la société doit offrir de meilleurs services pour les soins de santé mentale à ceux qui ont été victimes d'abus dans leur jeunesse.

Un message positif

Même si le film traite d'un sujet difficile, Sheldon Kennedy soutient qu'il contient un message d'espoir pour les survivants d'agressions.

« Il est possible d'avoir une vie normale. Il est possible que l'on devienne la personne que l'on veut devenir, mais ça prend du temps. On peut souhaiter que les gens nous aident, mais la seule personne qui peut vraiment nous aider c'est nous-même. »

Swift Current sera présenté mardi soir au Metropolitan Entertainment Centre (MET) à Winnipeg.

Manitoba

Cinéma