•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chemin Saint-Paul, de Lise Tremblay (Boréal)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cet incontournable a été choisi par le public.

RÉSUMÉ

Tandis qu'elle visite sa mère à l'hôpital psychiatrique, une femme se remémore l'agonie et la mort de son père survenues un an plus tôt. Entre la chambre blanche, où elle se bute au silence de sa mère, et la chambre bleue, où elle a accompagné son père jusqu'à son dernier souffle, se déploie un espace que Lise Tremblay parcourt pour retracer la vie de ses parents. Leur enfance au chemin Saint-Paul, marquée par la misère et par la folie, puis leur vie, où chacun tentait d'échapper à d'anciennes blessures. Avec cette double cérémonie des adieux, Lise Tremblay nous livre un récit aussi bref que poignant, où elle dénoue avec une infinie délicatesse les liens qui nous unissent à ceux qui nous ont donné la vie.

EXTRAIT

« Pendant des années, dans les pièces aux lumières tamisées, j'ai mis des mots sur la folie de ma mère, sur sa maladie, des mots qui, peu à peu, ont fini par me pacifier. Et il y a eu les livres, ceux que je lisais et ceux que j'écrivais. Mais chaque mot, chaque livre m'éloignait de la maison en bardeaux, de ma mère, de ses crises de colère, des injures, de sa jalousie. Les mots m'éloignaient de ma peine et de ma honte. Les mots consolidaient chaque jour mon exil. Je n'avais pas imaginé que je devrais revenir, que la mort et l'âge me feraient revenir, que sa folie me ferait revenir et qu'encore une fois, il faudrait des mots et qu'encore une fois, il me faudrait affronter ceux de la maison en bardeaux. »

— Une citation de  Extrait de « Chemin Saint-Paul », de Lise Tremblay

POURQUOI CE LIVRE EST UN INCONTOURNABLE 

Le grand âge et la mort de nos parents dans le monde d'aujourd'hui sont une réalité qui doit se conjuguer avec les agendas, les aléas, les dynamiques familiales qui ressurgissent lorsqu'on s'est exilé, arraché de son milieu d'origine. Ce livre, tout en contrastes, est d'une beauté et d'une justesse crue. Une lecture de l'automne 2015 qui m'a touchée, que j'ai beaucoup aimée tant pour la beauté de l'écriture que pour la qualité de l'histoire racontée.
Marcelle Dubé, Montréal

Ce livre, c'est le deuil, la folie, l'amour, la culpabilité et une écriture toute simple qui décrit avec force tous ces sentiments. Dans ce livre, Lise Tremblay nous livre sa famille, sa peine. Je l'ai lu avec avidité. J'avais l'impression que ma meilleure amie se confiait à moi sans réserve.
Jocelyne Trepanier, Jonquière

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !