•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse de production pétrolière en Alberta : pas d'effet sur les raffineries québécoises

La raffinerie d'Énergie Valero à Lévis

La raffinerie d'Énergie Valero à Lévis

Photo : Jacques Boissinot

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La baisse de l'activité dans les sables bitumineux provoquée par les incendies de forêt à Fort McMurray n'a pas eu de répercussions sur l'approvisionnement de brut au Québec.

Pour le moment, les raffineries de Suncor, dans l'est de Montréal, et d'Énergie Valero, à Lévis, n'ont pas eu à se tourner vers d'autres fournisseurs d'or noir, ont indiqué lundi les deux entreprises.

Depuis l'inversion du flux de l'oléoduc 9B, ces deux raffineries s'approvisionnent principalement auprès de la canalisation de 639 kilomètres, qui achemine entre autres du pétrole des sables bitumineux albertains.

Une porte-parole de Suncor, Erin Rees, s'est limitée à dire que la situation de Fort McMurray n'avait eu qu'une « incidence minime » sur les capacités de raffinage de l'entreprise.

Selon des documents financiers, le brut des sables bitumineux représente environ 30 % de l'approvisionnement de la raffinerie de Montréal-Est, qui compte 410 employés permanents et dont la capacité quotidienne est de 135 000 barils. Ce pétrole lourd raffiné est entre autres destiné à la production d'asphalte.

Du côté de Valero, l'oléoduc 9B achemine, par l'entremise de son terminal montréalais, près de la moitié des 265 000 barils raffinés chaque jour à sa raffinerie Jean-Gaulin, qui compte 500 employés permanents.

Citant des raisons de concurrence, l'entreprise n'a pas voulu précisément la quantité de pétrole reçu des sables bitumineux de l'Alberta.

Selon certains analystes, les incendies de forêt pourraient avoir réduit de moitié la production des sables bitumineux canadiens. Nick Lupick, d'Altacorp Capital, a estimé que jusqu'à 1,25 million de barils de pétrole par jour ont été soustraits de la capacité totale de l'industrie.

Feu de forêt à Fort McMurray

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !