•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un photographe de Winnipeg construit une réplique du Fort Gibraltar en Lego

Fort Gibraltar en Lego

Le photographe winnipégois Dan Harper vient de terminer la construction d'une réplique du Fort Gibraltar en briques Lego, qui lui aura pris plus de 75 heures à réaliser.

« Je voulais créer quelque chose d'emblématique. Une grande icône de Winnipeg parce que j'aime la ville où j'habite », affirme-t-il.

Le Fort Gibraltar est une réplique d'un fort de l'époque de la traite des fourrures construite en 1809.

Dan Harper a entrepris la construction du fort à la mi-mars. Il explique avoir utilisé environ 6300 briques en plastique pour réussir son projet qui lui a coûté près de 3000 $. Il dit avoir démoli cinq ou six autres constructions pour récupérer les pièces en plus d'acheter à l'unité celles dont il avait besoin.

Même si le projet n'est pas construit exactement à l'échelle, M. Harper confie avoir mis beaucoup d'effort dans l'exactitude : « J'ai utilisé Google Maps afin de connaître les dimensions de chaque cabane. »

Il désirait pour son projet utiliser une cinquantaine de personnages qui ressemblaient aux voyageurs, mais devant le prix trop élevé de chaque personnage, il s'est tourné vers d'autres figurines qui leur ressemblent.

« J'ai vu un ensemble de Lego avec des pirates. Je l'ai acheté parce qu'il y avait 20 minipersonnages. J'en ai acheté trois parce que j'avais besoin de tellement de personnages. »

Il a fallu une cinquantaine d'heures pour réaliser le projet et 25 heures pour commander les briques.

À la demande du Festival du Voyageur, la réplique du Fort Gibraltar sera utilisée pour la programmation estivale 2016 et pour l'édition 2017 de la fête hivernale.

M. Harper se dit passionné par les Lego parce qu'il aime la conceptualisation et les défis de la construction. « Mon sous-sol est complètement envahi de Lego », dit-il.

Le photographe est père d'un garçon de deux ans et demi affirme passer du temps à construire des édifices avec son enfant : « Mais c'est comme dans le film Lego, je n'aime pas quand il touche mes Lego. »

Manitoba