•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bibliothérapie : 5 titres réconfortants pour se faire du bien cet été

Détail des couvertures des livres recommandés par Le fil rouge.
Détail des couvertures des livres recommandés par Le fil rouge. Photo: Actes Sud/Leméac/Somme Toute/Atelier 10/Gallimard

Croyez-vous aux vertus thérapeutiques des livres? Les passionnées de lecture derrière le blogue littéraire Le fil rouge (Nouvelle fenêtre), elles, oui, et elles se sont donné comme mission de « favoriser le bien-être par les bouquins ». Voici leur prescription de 5 titres réconfortants pour se faire du bien cet été.

1. Les livres prennent soin de nous, de Regine Detambel (Actes Sud)
Cet essai publié en 2015 par la bibliothérapeute Regine Detambel explique autant l'historique du terme bibliothérapie que les vertus des livres. Un vrai bijou pour saisir les effets salvateurs des bouquins sur les lecteurs. En favorisant la lecture comme un moment pour soi, l'auteure décrit toute l'importance de la bibliothérapie créative soit le recours aux oeuvres littéraires pour aller mieux. Un essai essentiel pour quiconque ayant l'amour des livres à coeur et qui donne envie de lire toujours plus. (Suggestion de Martine Latendresse Charron)

2. Veiller la braise, de Sara Lazzaroni (Leméac)
Ce roman est l'un des plus doux et réalistes jamais écrit à mon sens. Évoluant ensemble et sans jamais être réellement distinctifs, les amoureux traversent les étapes d'une vie à deux, et ce, dans toutes les parfaites imperfections des rapports de couple. Veiller la braise, c'est un rappel de l'importance de veiller l'amour, le protéger, le couver. C'est une lecture qui fait du bien simplement pour la beauté des mots et la pureté de la vision jamais idéalisée des relations amoureuses. (Suggestion de Martine Latendresse Charron)

3. Fines tranches d'angoisse, de Catherine Lepage (Somme Toute)
En quelques phrases toutes simples, en quelques images éloquentes, Catherine Lepage réussit à pointer avec justesse ce que les gens angoissés vivent quotidiennement. On dévore Fines tranches d'angoisse d'une traite, comme un pansement pour les cœurs en détresse, comme des pages salvatrices qui aident à mieux respirer. Une lecture salvatrice qui permet aux anxieux de s'accepter tels qu'ils sont. Magnifique roman graphique à traîner avec soi afin de ne pas oublier que nous ne sommes jamais seuls.(Suggestion d'Alexandra Girard)

4. La vie habitable, de Véronique Côté (Atelier 10)
Cet essai est une perle. L'auteure y parle du besoin de poésie, sous toutes ses formes, dans le quotidien, de cette poésie qui est présente dans tout, dans le moins beau, même là où on ne l'espère plus. C'est un livre qui fait du bien par l'espoir qu'il suscite, par la vision de l'auteure et les mots qu'elle utilise. C'est porteur de quelque chose de grand. (Suggestion de Marjorie Rhéaume)

5. Matilda, de Roald Dahl, illustrations de Quentin Blake, traduit par Henri Robillot (Gallimard jeunesse)
Ce classique de la littérature jeunesse anglaise est l'un des plus beaux hymnes à la force des bouquins. La jeune Matilda a su démontrer le pouvoir de l'évasion et les effets de la lecture sur l'évolution humaine. Elle se réfugie dans les classiques et l'imaginaire pour s'épanouir et s'émanciper. Un livre qui berce petits et grands enfants et qui confirme que l'amour des mots sauve parfois. (Suggestion de Martine Latendresse Charron)

Livres

Arts