•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans le grand cercle du monde, de Joseph Boyden, traduit par Michel Lederer (Albin-Michel)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Cet incontournable a été choisi par le public.

RÉSUMÉ

Situé dans les espaces sauvages du Canada du 17e siècle, ce roman épique est tissé par trois voix : celle d'un jeune jésuite français, celle d'un chef de guerre huron et celle d'une captive iroquoise. Trois personnages réunis par les circonstances, divisés par leur appartenance. Car chacun mène sa propre guerre : l'un pour convertir les Indiens au christianisme, les autres, bien qu'ennemis, pour s'allier ou chasser ces « corbeaux » venus prêcher sur leur terre. Trois destins scellés à jamais dans un monde sur le point de basculer. Mêlant lyrisme et poésie, convoquant la singularité de chaque voix – habitée par la foi absolue ou la puissance prophétique du rêve –, Boyden restitue avec puissance la folie et l'absurdité de tout conflit, donnant à son livre une dimension d'une incroyable modernité, où « le passé et le futur sont le présent ». Lauréat du Prix littérature-monde étranger et du Prix France-Canada.

EXTRAIT

Nous menons nos propres guerres, des guerres pour lesquelles nous serons jugés. Certaines, nous les menons dans les forêts proches de chez nous, d'autres dans des jungles lointaines ou dans de distants déserts brûlants. Nous menons tous nos propres guerres, aussi vaut-il peut-être mieux ne pas juger, car il est rare que nous sachions pourquoi nous nous battons avec autant de sauvagerie.

Extrait de « Dans le grand cercle du monde », de Joseph Boyden

POURQUOI CE LIVRE EST UN INCONTOURNABLE 

Boyden raconte avec empathie et sans fausse pudeur le choc des cultures lors du grand contact entre les peuples autochtones et les missionnaires et leurs soldats. Ce roman est incontournable, car il raconte le début de notre histoire commune et la nécessité de partager ce territoire exceptionnel, mais dur que nous habitons ensemble.
Jean-Marc Mangin, Gatineau

Ce livre raconte les relations entre les Premières Nations, les jésuites venus convertir ces dernières et la Nouvelle-France, qui en était à ses débuts de colonisation et qui allait devenir le Canada que l'on connaît.
Denis Gingras, Québec

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts