•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être députée et maman, Marilène Gill mise sur la conciliation travail-famille

Chargement de l’image

La députée bloquiste Marilène Gill avec ses enfants Charlotte et Loïc.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La fête des Mères prend un tout autre sens lorsqu'on est aussi députée. Maman de deux enfants, Marilène Gill doit concilier travail et famille, et ce, même lors de cette journée bien spéciale.

Un texte de Roxanne SimardTwitterCourriel

La députée bloquiste de la circonscription Manicouagan a passé sa matinée de la fête des Mères à rencontrer les citoyens de Ragueneau en compagnie de ses deux enfants, Loïc, 11 ans, et Charlotte, 8 ans.

« On s'habitue, mais c'est dur d'être les deux, d'être la maman d'un côté, naturelle, mais d'être la figure publique qui doit être sérieuse en même temps. »

— Une citation de  Marilène Gill, députée Bloc québécois.

Pour elle, le déjeuner de la fête des Mères des Chevaliers de Colomb de Ragueneau, le village où elle habite depuis peu, était l'occasion de passer du temps en famille tout en accomplissant son travail de députée. 

« J'ai essayé de faire mon déjeuner justement en étant très concentrée sur eux, on parle de notre déjeuner, la fête des Mères, mais en même temps aller voir les gens aussi. Je dirais que c'est très intense comme moment », précise-t-elle.

Chaque fois qu'elle travaille dans sa circonscription, elle amène ses enfants avec elle. 

« Concilier travail-famille, y'a pas de recettes, mais je les amène avec moi au moins partout où je suis pour qu'on puisse passer du temps ensemble. »

— Une citation de  Marilène Gill, députée Bloc québécois.

Marilène Gill considère que la conciliation travail-famille demande beaucoup de flexibilité et d'adaptation. Deux éléments qu'elle et sa famille commencent à bien maîtriser.

« Pour eux par contre, soit avec mon ancien travail ou le fait d'être maman monoparentale, ils étaient déjà habitués à avoir un horaire flexible. Mes parents sont à l'extérieur, donc voyager ils étaient habitués aussi. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec