•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arvida, de Samuel Archibald (Le Quartanier)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cet incontournable a été choisi par le public.

RÉSUMÉ

Recueil d'histoires à moitié inventées, entre la nouvelle et le récit autobiographique, Arvida est une sorte de plongée dans les racines saguenéennes, québécoises et américaines de l'auteur. Samuel Archibald s'inspire de ses souvenirs d'enfance pour revisiter les mythes entourant sa terre natale, terre d'asile, de la seconde chance, du bois, du hockey, et eldorado de l'aluminium. Proche du conte, l'écriture est ancrée dans l'oralité et la culture populaire, mais Arvida est aussi le récit de la naissance d'un écrivain qui, à la manière de Proust, s'interroge sur la mémoire de sa lignée à travers son récit personnel de l'histoire. Drôles, tragiques, parfois cauchemardesques ou fantastiques, les histoires de bêtes sauvages, de meurtre raté, de mutilation rituelle, de roadtrip vers nulle part et de maison hantée font de ce livre un bijou éclectique et un surprenant tour de force narratif, récompensé, entre autres, par le Prix des libraires 2012 et finaliste au prix Giller 2015.

EXTRAIT

L'Amérique est une mauvaise idée qui a fait du chemin. C'est ce que j'ai toujours pensé et ce n'est même pas une image. J'aurais dû dire : l'Amérique est une mauvaise idée qui a fait beaucoup de chemins. Une idée qui a produit des routes interminables qui ne mènent nulle part, des routes coulées en asphalte ou tapées sur la terre, dessinées avec du gravier et du sable, et tu peux rouler dessus pendant des heures pour trouver à l'autre bout à peu près rien, un tas de bois, de tôle et de briques, et un vieux bonhomme planté debout en travers du chemin qui te demande :
Veux-tu bin me dire qu'est-ce que tu viens faire par icitte?

Extrait de « Arvida », de Samuel Archibald

POURQUOI CE LIVRE EST UN INCONTOURNABLE 

Arvida raconte une réalité culturelle québécoise d'une région peu connue. L'auteur a un talent de conteur et un style admirable.
Sébastien Dulude, Trois-Rivières

Parce qu'on est tellement concentrés en ville, maintenant, qu'on ne sait plus ce qu'est la vie en région. Arvida raconte un monde qu'on connaît peu, des gens qui ne font pas de bruit, et ça raconte le Québec d'aujourd'hui, ce qui est, ça aussi, de plus en plus rare.
Alain Petit, Montréal

Cet étonnant volume, grâce à son originalité, à sa description des journées passées, à sa profonde authenticité mérite d'accéder aux livres incontournables. Des histoires tristes, des histoires drôles et un style de conteur assumé ajoutent au charme de ce volume.
Myriam Lavoie, Québec

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !