•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nirliit, de Juliana Léveillé-Trudel (La Peuplade)

Photo: Radio-Canada

Cet incontournable a été choisi par le public.

RÉSUMÉ

Une jeune femme du Sud qui, comme les oies, fait souvent le voyage jusqu'à Salluit, parle à Eva, son amie du Nord disparue, dont le corps est dans l'eau du fjord, et l'esprit, partout. Le Nord est dur, « il y a de l'amour violent entre les murs de ces maisons presque identiques », et la missionnaire aventurière se demande « comment on fait pour guérir son cœur ». Elle s'active, s'occupe des enfants qui peuplent ses journées, donne une voix aux petites filles inuites et raconte aussi à Eva ce qu'il advient de son fils Elijah, parce qu'il y a forcément une continuité, une descendance, après la passion, puis la mort. Juliana Léveillé-Trudel livre un récit d'amour et d'amitié beau et rude comme la toundra. Nirliit partage la « beauté en forme de coup de poing dans le ventre » qu'exhale le Nord.


EXTRAIT

Nous vivons dispersés sur cet énorme continent, dans des villes et des villages qui portent de jolis noms à faire rêver les Européens, de jolis noms qu'on s'empresse de traduire parce que nous sommes si fiers de savoir que "Québec" veut dire "là où le fleuve se rétrécit" en algonquin, que "Canada" signifie "village" en iroquois et que "Tadoussac" vient de l'innu et se traduit en français par "mamelles". Nous avons de jolis mots dans le dictionnaire comme toboggan, kayak et caribou, il fut une époque où des hommes issus des générations de paysans de père en fils entendaient l'appel de la forêt et couraient y rejoindre les "Sauvages", il fut un temps où nous étions intimement liés, nous avons la mémoire courte, hélas.

Extrait de « Nirliit », de Juliana Léveillé-Trudel

POURQUOI CE LIVRE EST UN INCONTOURNABLE 

Un voyage au coeur de l'être humain, avec toutes ses contraintes, ses attentes, ses rêves et ses déchirements.
Dominique Pelletier, Alma

Ce livre dépeint la réalité trop méconnue des réserves autochtones dans le nord du Québec. Un livre bouleversant, à la fois tendre et choquant, avec une langue parfois lyrique, parfois très crue. Des personnages beaux, mais blessés. C'est une lecture importante.
Steve Gagnon, Montréal

Une magnifique incursion dans le Nord québécois, sans apitoiement, sans jugement, juste de l'amour. Là où la beauté rencontre la violence, où l'immensité du territoire accentue la solitude et la douleur.
Katy Boyer-Gaboriault, Montréal

 

Livres

Arts