•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rolling Stones exigent que Donald Trump cesse de diffuser leur musique

Le chanteur des Rolling Stones, Mick Jagger, sur scène pour la première fois à La Havane
Le chanteur des Rolling Stones, Mick Jagger, sur scène pour la première fois à La Havane Photo: Alexandre Meneghini / Reuters
Radio-Canada

Au lendemain de la victoire de Donald Trump lors de la primaire en Indiana, les Rolling Stones ont demandé au candidat à l'investiture républicaine de cesser de diffuser leur musique.

Dans une déclaration mercredi, le groupe britannique explique ne jamais avoir donné la permission au milliardaire devenu politicien de jouer ses chansons et a « demandé qu'il en cesse toute utilisation immédiatement ».

L'équipe de Donald Trump n'a pas encore offert de réponse à la demande du légendaire groupe.

La chanson Start Me Up a notamment été jouée mardi en ouverture du discours de Trump à New York lorsque celui-ci a commenté sa victoire ainsi que l'abandon de son principal adversaire, Ted Cruz.

nullDonald Trump, mardi à New York Photo : AP Photo/Mary Altaffe

Plusieurs pièces des Stones font partie d'une liste de chansons, qui comprend également du Elton John et d'autres classiques pop et rock, en rotation lors des rassemblements de campagne de Trump. You Can't Always Get What You Want, la chanson des Stones de 1969, a notamment été jouée à plusieurs reprises.

Le groupe américain R.E.M. avait aussi demandé le retrait de sa chanson It's The End of The World As We Know It (And I Feel Fine) lors de la campagne.

Le musicien canadien Neil Young avait également exigé en janvier 2015 que la campagne de Trump cesse d'utiliser ses chansons, une demande que le milliardaire n'avait pas appréciée.

Avec les informations de Associated Press

Musique

Arts