•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colacem en mode séduction à L'Orignal

Une maquette du projet de Colacem

Une maquette du projet de Colacem

Photo : ICI Ottawa-Gatineau/Denis Babin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 140 personnes ont assisté, mardi soir, à une séance d'information organisée par l'entreprise de production de ciment Colacem Canada à L'Orignal, dans l'Est ontarien.

La société italo-canadienne voulait permettre à la population de se familiariser avec son projet de cimenterie qu'elle désire construire à quelques kilomètres à l'ouest du village, en bordure de la route 17.

Les dirigeants de l'entreprise, qui avaient annoncé ce projet une première fois en 2011, sont restés discrets au cours des dernières années. « Nous avons eu une petite hésitation en 2011, parce que le niveau de l'économie en Europe n'était pas favorable », explique Marc Bataille, directeur de l'usine de Colacem Canada à Grenville-sur-la-Rouge.

« Mais on voit qu'ici, l'économie commence à prendre du mieux [...]. Et avec les projets d'infrastructures qui ont été annoncés, on prétend que c'est une bonne opportunité pour Colacem », souligne M. Bataille.

Des pour et des contre

Le projet de Colacem, qui nécessite un investissement de 225 millions de dollars, continue toutefois de susciter des réactions partagées dans la communauté.

Raymond Lalonde, un résident de L'Orignal, s'oppose au projet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Raymond Lalonde, un résident de L'Orignal, s'oppose au projet.

Photo : ICI Ottawa-Gatineau/Denis Babin

Certains résidents, dont Raymond Lalonde, y sont opposés pour des raisons environnementales.

« La poussière, ça va loin. On a seulement qu'à regarder la Chine là, on voit que la poussière, ça va loin. Pour moi, c'est un désastre. S'ils bâtissent ça là, c'est vraiment un désastre. »

— Une citation de  Raymond Lalonde, résident de L'Orignal

D'autres citoyens, comme Raymond Laflamme, qui connaît bien cette industrie pour y avoir travaillé toute sa vie, croient plutôt que la région peut difficilement se passer des retombées potentielles que pourrait générer un tel projet.

« Ça va donner beaucoup d'ouvrage autour, ce qui m'intéresse bien gros. Dans la région, c'est ça que ça nous prend. »

— Une citation de  Raymond Laflamme, résident de L'Orignal

Colacem estime que la réalisation de ce projet créera125 emplois directs et 175 emplois indirects. Les retombées économiques sont évaluées de 5 à 6 millions de dollars par année, selon M. Bataille.

Toutefois, la construction de l'usine ne commencera pas de sitôt. Pour aller de l'avant avec son projet, Colacem Canada devra notamment obtenir des modifications au règlement de zonage auprès du Canton de Champlain et des Comtés unis de Prescott-Russell.

Avec les informations de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !