•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prévenir les gangs de rue à Winnipeg

Le Service de police de Winnipeg et plusieurs groupes communautaires organisaient une soirée pour sensibiliser le public aux gangs de rue.

Le Service de police de Winnipeg et plusieurs groupes communautaires organisaient une soirée pour sensibiliser le public aux gangs de rue.

Photo : ICI RADIO-CANADA/Samuel Rancourt

Radio-Canada

Un rassemblement visant à sensibiliser le public aux dangers des gangs de rue se tenait mardi soir au centre récréatif Magnus Elias de Winnipeg.

Un texte de Samuel RancourtTwitterCourriel

Une dizaine de groupes communautaires, dont Bear Clan et Winnipeg Crime Stoppers, participaient à l'événement organisé par la police municipale.

L'inspecteur Max Waddell de l'unité de lutte contre la criminalité de rue explique que l'initiative tente de stimuler les discussions avec la communauté, tout en empêchant les jeunes de rejoindre les rangs des gangs de rue.

Une grande partie du travail de ce soir est d'informer les parents. Ceux-ci seront mieux outillés pour présenter un mode de vie différent aux jeunes frères et sœurs des membres de gangs.

Max Waddel, inspecteur de la police de Winnipeg

Près de 35 gangs de rue sont actifs au sein de la capitale manitobaine, selon le Service de police de Winnipeg.

Des solutions aux gangs de rue

Depuis 35 ans, la responsable des programmes pour l'organisme New Directions Liz Wolff travaille principalement auprès de jeunes Autochtones. Elle déplore le manque d'opportunités chez ces derniers.

Liz Wolff, responsable des programmes pour l'organisme New Directions.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Liz Wolff, responsable de programme pour l'organisme New Directions.

Photo : ICI RADIO-CANADA/SAMUEL RANCOURT

Pour cette raison, il y a trois ans, New Directions a instauré le programme Genesis, qui permet à d'anciens membres de gangs de rue de pratiquer un métier manuel.

« Nous leur offrons notamment des cours de peinture et de revêtement de sol, affirme Mme Wolff. Ils acquièrent des compétences professionnelles, une alternative aux gangs. »

Le programme Genesis compte désormais 16 membres. Tous ont quitté les gangs de rue.

Ils comprennent qu'ils peuvent être bien plus que de simples membres de gangs. Pour prendre part à Genesis, ils doivent se tenir loin des activités criminelles.

Liz Wolff, responsable de programme pour New Directions

Assurer une sécurité dans la capitale

George Jarvis, ancien président du programme Parents-Secours.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

George Jarvis, ancien président du programme Parents-Secours.

Photo : ICI RADIO-CANADA/Samuel Rancourt

George Jarvis, ancien président du programme Parents-Secours, croit en l'importance des programmes de protection pour les enfants et le voisinage.

Les membres de cet organisme national placent un autocollant en évidence sur une fenêtre de leur maison afin d'indiquer aux enfants, aînés et autres résidents de la communauté qu'ils peuvent s'y réfugier temporairement en cas de détresse.

Près de 850 résidences de Winnipeg participent au programme.

« J'espère que ce nombre augmentera à Winnipeg, déclare M. Jarvis. Lorsque nous sommes intimidés par des groupes, nous pouvons nous mettre à l'abri chez des citoyens responsables qui ont été sélectionnés par les autorités. »

Pour sa part, le président de Winnipeg Crime Stoppers (Échec au crime) Paul Johnson rappelle de ne pas hésiter à rapporter les incidents à son organisation, notamment par téléphone au 204-786-8477. « Tous les appels faits à Winnipeg Crime Stoppers sont anonymes. »

Paul Johnson, président de Winnipeg Crime Stoppers (Échec au crime).Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paul Johnson, président de Winnipeg Crime Stoppers (Échec au crime).

Photo : ICI RADIO-CANADA/SAMUEL RANCOURT

En 2015, 108 personnes ont été inculpées grâce aux informations obtenues par Winnipeg Crime Stoppers. Depuis 1984, l'organisme a également permis de résoudre 1274 infractions liées aux armes à feu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits