•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacqueline Simoneau dévoile des détails sur ses numéros pour Rio

Karine Thomas et Jacqueline Simoneau
Karine Thomas et Jacqueline Simoneau Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn
Jacqueline Simoneau

BILLET - La fin de semaine dernière, Karine Thomas et moi avons participé à l'Open du Japon. C'était notre première compétition en duo depuis l'été dernier aux Championnats du monde. Je vous écris d'ailleurs de Tokyo, car nous participons à un camp d'entraînement en Asie ces prochaines semaines.

Un texte de Jacqueline SimoneauTwitter

Nous avons présenté nos programmes olympiques pour la première fois. Donc, pour nous, c'était vraiment très excitant. Maintenant que les juges nous ont vues, je peux enfin vous dévoiler les thèmes de nos deux numéros.

Nous avons terminé 2es derrière un duo japonais. Nous sommes vraiment contentes de ce que nous avons offert comme performance au point où nous sommes rendues dans notre préparation. C'était bien de retrouver le sentiment que nous avons en compétition.

C'est important de se mettre en situation de stress avant d'aller à Rio parce que ce n'est pas pareil à l'entraînement. Sous la pression, nous ne savons pas comment nous allons réagir l'une et l'autre avec ces nouveaux programmes.

C'est bien de tester nos réactions, notre synchronisation et notre technique. Je pense que nous avons bien réagi au stress et que nous avons bien réussi.

Plusieurs duos olympiques étaient présents, dont celui des Japonaises. L'expérience nous a permis de voir où les autres pays sont rendus dans leur préparation en vue des Jeux.

Avant la qualification olympique par équipe, nous n'avions pas présenté nos programmes aux juges. Notre plan de match était différent. Eh oui, il y a différents types de stratégies en synchro.

Une conférence de presse particulière

Au Japon, la nage synchronisée est vraiment un sport populaire. J'ai d'ailleurs vécu un drôle de moment avant la compétition. J'ai assisté à ma première conférence de presse en japonais!

Maintenant que la compétition est terminée, nous profitons un peu des installations très technologiques de l'équipe japonaise. Le complexe sportif dans lequel nous nous entraînons à Tokyo est vraiment impressionnant. C'est tellement gros, je n'avais jamais vu quelque chose comme ça!

Nous avons également été aidées par une juge japonaise. Elle a travaillé avec nous pour améliorer nos numéros.

Plus tard cette semaine, nous quitterons Tokyo pour nous promener dans les environs avec une mission bien précise en tête : nous trouver une piscine pour nous entraîner avant les Jeux olympiques de 2020.

C'est seulement dans quatre ans, mais la course aux piscines d'entraînement est déjà entamée. Il y a tellement de sports aquatiques que, si nous attendons trop, nous n'aurons plus de place. Il faut déjà réserver, même si les Jeux de Rio n'ont même pas encore eu lieu!

Ensuite, nous partirons pour Séoul, où nous participerons à un autre camp d'entraînement avant de revenir à Montréal.

(Avec la collaboration de Sportcom)

Natation artistique

Sports