•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vitamine D : bambins moins gras et plus musclés

Un bébé recoit un supplément de vitamine D.

Un bébé recoit un supplément de vitamine D.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les bébés qui ont reçu la dose recommandée de vitamine D pendant leur première année de vie ont moins de gras et plus de muscle à l'âge de 3 ans, selon une étude menée par l'Université McGill.

Les chercheurs ont fait ce lien alors qu'ils voulaient mesurer l'impact de la vitamine D sur la densité osseuse.

L'étude a été réalisée en 2013 sur 132 nourrissons de 1 à 12 mois de Montréal qui avaient reçu un supplément quotidien de 400 UI de vitamine D3.

Les enfants qui avaient des réserves de vitamine D supérieures à ce que recommande la Société canadienne de pédiatrie avaient quelque 450 grammes de graisse corporelle de moins à l'âge de 3 ans. L'exercice physique est sans surprise un autre facteur influent, notent les chercheurs.

Selon les recommandations en vigueur, les bébés devraient recevoir un supplément de vitamine D jusqu'à ce qu'ils en consomment dans leur alimentation. Les suppléments sont aussi conseillés durant l'hiver, où l'exposition au soleil est réduite.

Avec les informations de avec La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !