•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Néo-Brunswickois ont été nombreux à voter par anticipation samedi.

Les Néo-Brunswickois ont été nombreux à voter par anticipation samedi.

Photo : CBC/Matthew Bingley

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les bureaux de vote par anticipation sont encore ouverts au Nouveau-Brunswick lundi, en fonction des élections municipales, scolaires et des régies de la santé du 9 mai prochain.

Lors de la première journée du vote anticipé, samedi, plus de 24 500 électeurs se sont prévalus de leur droit, une bonne participation selon le directeur général adjoint d'Élections Nouveau-Brunswick, David Owens.

« Beaucoup d'électeurs arrivent à 10 h pour commencer le jour et, après ça, nous trouvons que ça diminue un peu. Nous avons eu de grandes lignes à Saint-Jean [...] mais après le commencement du jour, ça s'est déroulé smoothly », a précisé M. Owens en entrevue au Réveil du Nouveau-Brunswick, d'ICI Acadie.

En 2012, près de 40 000 électeurs s'étaient prévalus de leur droit de vote pendant les deux jours du scrutin par anticipation.

Beaucoup de choix

Les électeurs qui se présentent aux bureaux de scrutin doivent faire de nombreux choix. D'abord, le choix du maire et des conseillers qui les représenteront pour les quatre prochaines années, mais aussi le choix de leurs représentants aux conseils d'éducation et aux régies de la santé.

Le directeur général adjoint d'Élections N.-B., David Owens.

Le directeur général adjoint d'Élections Nouveau-Brunswick, David Owens.

Dans les coins bilingues de la province, les électeurs doivent choisir entre le conseil d'éducation anglophone ou francophone de leur région et entre le Réseau de la santé Vitalité ou le Réseau Horizon. Des bulletins de vote leur sont remis après qu'ils ont fait leur choix.

Le scrutin par anticipation a permis à Élections Nouveau-Brunswick de tester encore une fois les tabulatrices qui avaient fait défaut lors des élections provinciales de 2014. Quelques tabulatrices et ordinateurs ont dû être remplacés, selon David Owens. Mais dans l'ensemble, la journée de samedi s'est bien déroulée.

« Les travailleurs maintenant sont plus à l'aise, ils savent leurs tâches très confortablement et les machines sont en train de travailler correctement maintenant. »

Les bulletins de vote par anticipation seront acheminés au bureau du directeur de scrutin où ils seront dépouillés en même temps que les bulletins de l'élection générale, lundi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie