•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valois-Fortier gagne l'or aux Championnats panaméricains

Antoine Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier

Photo : Facebook/Judo Canada

Radio-Canada

Le judoka Antoine Valois-Fortier a décroché son premier titre aux Championnats panaméricains, dans la ville de La Havane, à Cuba, samedi.

Kelita Zupancic, Kyle Reyes et Marc Deschênes sont aussi montés sur le podium lors de cette journée prolifique pour les athlètes canadiens.

Chez les moins de 81 kg, Valois-Fortier n'a pas été trop dérangé par ses adversaires. Le judoka de Beauport a éliminé tour à tour par ippon le Guatémaltèque Avalos Villafuerte, le Salvadorien Juan Diego Turcios et le Cubain Felipe Ivan Morales Silva afin d'atteindre le tour ultime.

En duel pour l'or, il a croisé le fer avec l'Américain Travis Stevens et l'a emporté en évitant les pénalités.

« Superbe performance d'Antoine, s'est exclamé l'entraîneur de la sélection canadienne, Nicolas Gill. Il a enfin remporté son premier titre panaméricain après plusieurs médailles. »

Du côté des moins de 100 kg, Kyle Reyes a connu un parcours parfait jusqu'en finale, où il s'est incliné par ippon devant le Cubain Jose Armenteros.

Plus tôt dans la journée, le judoka de Brampton avait éliminé d'entrée de jeu le Cubain Andy Granda en lui faisant prendre trois pénalités, pour ensuite se retrouver face à son compatriote Marc Deschênes, contre qui il s'est imposé par ippon. En demi-finale, c'est encore par ippon qu'il a eu le dessus sur le Brésilien Luciano Correa.

« Toute une journée de Kyle. Grâce à sa médaille d'argent, il a confirmé sa sélection pour les Jeux olympiques de Rio », a affirmé Nicolas Gill.

Après avoir été sorti de la course à la médaille d'or, Marc Deschênes n'a pas perdu de temps. L'athlète de Laval s'est imposé à deux occasions au repêchage contre le Mexicain Alexis Esquivel et l'Argentin Hector Campos, afin de décrocher la médaille de bronze.

Kevin Gauthier (+100 kg) s'est quant à lui fait montrer la porte de sortie dès son premier combat contre Ramon Pileta du Honduras.

Kelita Zupancic en argent

Défaite en finale par la Colombienne Alvear Yuri, Kelita Zupancic est montée sur la deuxième marche du podium de la catégorie des moins de 70 kg.

Afin d'atteindre le duel pour l'or, la judoka a remporté ses deux premiers affrontements par ippon contre la Vénézuélienne Noelys Pena, puis la Portoricaine Maria Perez. En demi-finale, l'athlète de Whitby a poursuivi sur sa lancée et a fait prendre deux pénalités à la Brésilienne Maria Portela, suffisant pour remporter le match.

« Kelita a réussi à solidifier sa place parmi les têtes de série des Jeux de Rio grâce à sa performance d'aujourd'hui », a mentionné fièrement l'entraîneur de l'unifolié.

Également chez les moins de 70 kg, Alix Renaud-Roy a gagné par ippon son premier combat contre l'Argentine Anahi Galeano, avant de s'incliner par ippon devant la Brésilienne Maria Portela. Malheureusement pour la judoka de La Pocatière, son parcours s'est terminé sur une autre défaite au repêchage. Renaud-Roy a perdu par ippon devant la Portoricaine Maria Perez et a pris le 7e rang.

Du côté des moins de 78 kg, Catherine Roberge a pris le 4e rang. La journée avait pourtant bien commencé pour celle qui a servi un ippon à sa première adversaire, la Mexicaine Liliana Cardenas, quatre secondes seulement après le début du combat.

Les choses se sont corsées en demi-finale, où elle n'a pas fait le poids face à l'Américaine Kayla Harrison. La Québécoise a ensuite accusé un autre revers en combat pour la médaille de bronze. La Cubaine Kaliema Antomarchi a empêché Roberge de monter sur le podium grâce à un waza-ari.

Aussi en action chez les moins de 78 kg, la Montréalaise Mina Coulombe s'est fait sortir dès son premier combat contre la Cubaine Kaliema Antomarchi.

En additionnant les récompenses remportées par les judokas en action vendredi à celles de samedi, l'équipe canadienne termine son escale à La Havane avec un total de 10 médailles. « Somme toute une performance très positive de l'équipe. C'est l'un de nos meilleurs bilans de l'histoire de cet événement », a confirmé Gill.

Les judokas canadiens sont dans le dernier sprint avant la date limite de la qualification olympique. D'ici la fin mai, ils tenteront d'améliorer leur classement mondial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Judo

Sports