•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autisme : « Le gouvernement n'écoute pas les familles »

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs proches

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs proches

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 100 personnes ont paradé au centre-ville de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes souffrant d'autisme et leurs proches.

La marche se voulait bon enfant avec une quinzaine de joueurs de tambours qui ouvraient la parade, mais le discours était revendicateur.

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs prochesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs proches

Photo : ICI Radio-Canada

Un gouvernement qui n'écoute pas

Le directeur de l'organisme Autisme de l'Est-du-Québec, Philippe De Carufel, ne mâche pas ses mots et dit que « le gouvernement n'est pas à l'écoute des familles. »

Au lieu de solidifier les services scolaires, médicaux, psychoéducatifs et communautaires, il met bêtement un pansement dessus ou carrément la hache dedans.

Une citation de :Philippe De Carufel, directeur, Autisme de l'Est-du-Québec

Des investissements publics trop modestes

M. De Carufel note que le dernier budget du gouvernement du Québec ne prévoit qu'une augmentation de 5 millions de dollars des sommes consacrées à l'ensemble des actions au sujet de l'autisme.

Philippe De Carufel, directgeur, Autisme de l'Est-du-QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Philippe De Carufel, directgeur, Autisme de l'Est-du-Québec

Photo : ICI Radio-Canada

Pour lui, ce montant est nettement insuffisant et ne tient pas compte des besoins des familles et des organismes communautaires qui les soutiennent. 

Ce 5 millions est égrené à l'échelle provinciale. Ce sont des miettes pour les organismes communautaires. Pour la réalité des familles, ça ne change absolument rien.

Une citation de :Philippe De Carufel, directeur, Autisme de l'Est-du-Québec

Dans les circonstances, M. De Carufel dit qu'il n'est pas étonnant de voir que de plus en plus de familles sont à bout de souffle et qu'elles ne savent plus quoi faire. Il affirme que la situation est telle que même les organismes communautaires ne savent plus comment répondre aux besoins tellement leur financement a été réduit.

« Tout le monde est étouffé. Non seulement les familles sont épuisées, mais les organismes de soutien se retrouvent en mode survie », dit-il. Son organisme espère que le message des parents et amis de cette cause sera entendu par le gouvernement.

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs prochesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plus de 100 personnes ont paradé dans les rues de Rimouski, samedi, pour réclamer de meilleurs services gouvernementaux pour les personnes atteintes d'autisme et leurs proches

Photo : ICI Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec