•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille Beaudoin-Bombardier ne veut pas renoncer au contrôle de l'entreprise

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le président exécutif du conseil d'administration de Bombardier, Pierre Beaudoin, en compagnie du président-directeur général Alain Bellemare.

Le président exécutif du conseil d'administration de Bombardier, Pierre Beaudoin, en compagnie du président-directeur général Alain Bellemare.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La famille aux commandes de Bombardier n'a pas l'intention de changer la structure des actions à votes multiples lui permettant de contrôler l'entreprise.

C'est ce qu'a affirmé son président exécutif du conseil d'administration, Pierre Beaudoin, lorsqu'il a été interrogé à l'assemblée annuelle des actionnaires, vendredi, à Mirabel.

Les actions multivotantes seraient parmi les points de désaccord dans les discussions de l'entreprise avec le gouvernement fédéral au sujet d'une possible aide financière.

Répondant à une question du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MEDAC), M. Beaudoin a notamment affirmé que le contrôle de la famille Beaudoin-Bombardier permettait d'investir à long terme et d'empêcher le démantèlement de la société.

Du même souffle, il a ajouté que la société n'avait pas l'intention de changer « quoi que ce soit à ce sujet-là », une remarque qui a suscité des applaudissements des actionnaires réunis.

Le MEDAC a par ailleurs critiqué la rémunération de la haute direction de Bombardier.

Son représentant, Willy Gagnon, a souligné que les deux principaux dirigeants de l'entreprise, Alain Bellemare et M. Beaudoin, se sont partagé plus de 10 millions de dollars américains en rémunération totale au cours du dernier exercice.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !