•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique s’attaque aux inconduites sexuelles sur les campus

Le campus de l'Université de la Colombie-Britannique

Le campus de l'Université de la Colombie-Britannique

Photo : Darryl Dyck/THE CANADIAN PRESS

Radio-Canada

Un projet de loi obligeant les établissements d'enseignement supérieur à établir une politique contre l'inconduite sexuelle a été déposé à l'Assemblée législative par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Il cible aussi bien le voyeurisme que le harcèlement et les agressions sexuelles.

« Notre gouvernement prend très au sérieux la sécurité des étudiants », a déclaré dans un communiqué le ministre de l'Éducation supérieur, Andrew Wilkinson.

Dès que le projet de loi aura obtenu la sanction royale, les universités, collèges et instituts de la province auront un an pour le mettre en place. Les universités devront signaler chaque incident d'inconduite sexuelle et revoir leur politique tous les trois ans.

L'initiative s'inspire d'un projet de loi du chef du Parti vert Andrew Weaver, qui s'est lui-même inspiré d'une législation en Ontario.

La mesure fait suite aux agressions sexuelles récentes survenues notamment sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver.

Colombie-Britannique et Yukon

Société