•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Être bilingue ne fait pas de vous un demi-francophone », dit la FCFA

Le questionnaire détaillé du recensement détaillé de 2016.

Le questionnaire détaillé du recensement détaillé de 2016.

Photo : Rado-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) appelle les francophones à répondre honnêtement aux questions concernant les langues qu'ils maîtrisent et utilisent lors du prochain recensement qui aura lieu le 10 mai.

Selon la FCFA, certains francophones seraient en effet réticents à l'idée de révéler qu'ils sont bilingues, de peur de voir leur francophonie dévaluée.

« Être bilingue ne fait pas de vous un demi-francophone », affirme la FCFA dans un message publié dans Twitter. L'organisme souhaite tordre le cou à un mythe qui selon elle persiste encore chez certains francophones, qui croient qu'il serait avantageux de mentir sur le recensement pour assurer la survie des services en français dans leur communauté.

La FCFA craint une mauvaise compréhension du sens des questions qui seront posées lors du recensement. Elle redoute par exemple que certaines personnes se présentent par exemple comme unilingue francophone alors qu'elles sont bilingues. Selon elle, cela fausserait les statistiques et cela empêcherait de dresser le portrait véritable de la francophonie au pays.

« Votre langue maternelle est l'arabe, mais vous parlez français dans la vie de tous les jours? Vous êtes quand même 100 % francophone », rassure la FCFA.

L'évolution du portrait démographique que permet de faire le recensement donne des informations précieuses aux municipalités, aux provinces, aux ministères de l'Éducation qui se demandent si les taux de natalité augmentent, si dans 5 ans, 10 ans ou 15 ans, plus d'enfants entreront dans les écoles, y compris dans les écoles françaises

Une citation de :Sylviane Lanthier, présidente de la FCFA 

Sur son site Internet, la FCFA propose une foire aux questions et tente d'expliquer l'importance de répondre honnêtement au sondage. L'organisme espère que Statistique Canada pourra ainsi obtenir le vrai portrait de la francophonie canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !