•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne de sociofinancement pour le jardin du patrimoine à Saint-Boniface

Une partie de la propriété de l’Archêveché de Saint-Boniface sera transformée en un jardin du patrimoine pour rendre hommage à la contribution des religieuses catholiques et des missionnaires.

Une partie de la propriété de l’Archêveché de Saint-Boniface sera transformée en un jardin du patrimoine pour rendre hommage à la contribution des religieuses catholiques et des missionnaires.

Photo : CE LIEU IMPORTE

Radio-Canada

Les responsables du jardin du patrimoine à Saint-Boniface, qui ouvrira le 20 juin, demandent des dons par l'entremise du site de sociofinancement Ce lieu importe, de La Fiducie nationale du Canada pour un projet d'aménagement.

Le jardin du patrimoine est situé au coin de l'avenue Taché et de la rue de la Cathédrale, sur le terrain de l'archevêché de Saint-Boniface. Ce jardin se veut un lieu paisible où les gens peuvent venir se recueillir dans un endroit imprégné de l'esprit des communautés religieuses, des Métis et des premières familles qui ont façonné le Manitoba.

La première pelletée de terre ayant servi à créer le jardin a eu lieu en octobre 2015. Selon la directrice générale de La Fiducie nationale du Canada Natalie Bull, le jardin du patrimoine est le premier projet d'aménagement paysager promu par le site web Ce lieu importe.

« C'est très intéressant pour moi, c'est un projet " poster child " [tête d'affiche] dans un sens, explique Mme Bull, parce que c'est une approche pour intégrer l'histoire d'un quartier, un quartier très important sur le plan historique bien sûr, et pour promouvoir l'histoire du quartier à travers un investissement. »

Le site web Ce lieu importe a été créé par La Fiducie nationale du Canada. Il s'agit d'une plateforme permettant de présenter les détails d'un projet et de solliciter l'appui financier du public.

« Nous savons qu'un grand défi pour les groupes qui veulent protéger les sites qui importent, c'est la question de l'argent, explique Mme Bull. Nous voulons offrir une opportunité aux gens pour prendre en charge l'avenir de ces sites-là. »

Le jardin du patrimoine a déjà reçu de l'aide financière de la part de la Corporation catholique de la santé du Manitoba et d'autres bailleurs de fonds. Julie Turenne-Maynard, coordonnatrice du projet de jardin du patrimoine, souhaite que cette nouvelle campagne de sociofinancement serve à récolter 12 500 $ auprès du public.

« C'est pour un lieu spécifique à l'intérieur du jardin [...], on vise vraiment le lieu contemplatif, » explique Mme Turenne-Maynard.

Mme Bull affirme qu'il est important d'avoir un plan précis lorsque la contribution du public est sollicitée. « Nous avons appris qu'il est très important de bien définir un projet qui peut être bien compris par le public pour avoir un projet fini sans beaucoup de délais. »

Manitoba

Société