•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa sommée d'agir immédiatement pour assurer le bien-être des enfants autochtones

Des enfants autochtones à l'école
Des enfants autochtones à l'école Photo: CBC
Radio-Canada

Le Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) dit qu'Ottawa doit agir immédiatement pour assurer la santé et le bien-être des enfants autochtones et ordonne la mise en oeuvre immédiate du Principe de Jordan.

Adopté à l'unanimité à la Chambre des communes en 2007, le Principe de Jordan est une politique visant à assurer que les enfants autochtones aient accès aux mêmes services que tous les enfants canadiens, sans avoir à s'embourber dans une bureaucratie excessive.

Le principe a été créé à la mémoire de Jordan River Anderson, un petit garçon de 5 ans de la Première Nation de Norway House au Manitoba, qui est mort à l'hôpital deux ans après qu'une équipe médicale eut recommandé sa sortie, mais ni le gouvernement fédéral ni le gouvernement provincial ne voulaient prendre la responsabilité de financer des soins à domicile.

Le TCDP donne deux semaines au ministère fédéral des Affaires autochtones pour confirmer que la politique a été pleinement mise en oeuvre. La ministre Carolyn Bennett n'a pas immédiatement réagi à la décision du tribunal.

La directrice générale de la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations du Canada Cindy Blackstock est heureuse de voir que le tribunal donne un statut prioritaire aux enfants autochtones. Elle dit que la décision forcera le gouvernement fédéral à investir plus d'argent pour être en mesure d'offrir aux enfants des Premières Nations un niveau de services comparable à ce qui est offert par les systèmes de santé provinciaux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Manitoba

Enfance