•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme de promotion de l'élevage des abeilles en ville inauguré à Gatineau

Des abeilles

Des abeilles

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'organisme Apiculture Gatineau, voué à la promotion de l'élevage des abeilles en milieu urbain, doit être inauguré officiellement mardi après-midi à la ferme Moore, dans le secteur de Hull.

Fondé en novembre, l'organisme à but non lucratif a pour but d'informer la population sur les bonnes pratiques de l'élevage des abeilles et de faire lever l'interdiction sur ce type d'élevage dans la Municipalité.

Le président de l'organisme, Daniel Hamelin, souligne que l'apiculture en milieu urbain est un outil de sensibilisation pour la sauvegarde de l'environnement.

« C'est un puissant moyen de conscientisation par rapport à l'état de l'environnement, aux bonnes pratiques qui nous permettraient d'avoir un mode de vie plus en accord avec la nature », explique-t-il.

Malgré les craintes qu'elle peut susciter, Daniel Hamelin affirme que l'apiculture en milieu urbain pose très peu de danger pour les citoyens.

Le risque d'avoir des problèmes avec une piqûre d'abeille sont à peu près équivalant à se faire frapper par la foudre. 

Daniel Hamelin, président d'Apiculture Gatineau

« Il y a des précautions à prendre en milieu urbain, puisqu'on n'est pas en campagne. On a des voisins tout près », ajoute-t-il.

En mars dernier, la Ville de Gatineau a présenté un plan pour encourager l'agriculture urbaine sur son territoire, prévoyant notamment un projet-pilote sur les petits élevages de poules et d'abeilles. Dans le cadre de ce plan, Apiculture Gatineau envisage de mener à bien un projet-pilote de rucher collectif.

Par ailleurs, Apiculture Gatineau inaugurera un rucher urbain à la ferme Moore le 28 mai prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !