•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés du réseau de la santé à bout de souffle selon la FSSS-CSN

La vp de la FSSS-CSN Josée Marcotte critique la réforme Barrette

La vp de la FSSS-CSN Josée Marcotte critique la réforme Barrette

Photo : Pierre Marceau

Radio-Canada

Selon la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN (FSSS-CSN), la grande majorité des employés du réseau souffrent de détresse psychologique depuis la mise en place de la réforme du ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Un texte de Pierre MarceauTwitterCourriel

Des représentants du syndicat ont lancé un cri d'alarme à Trois-Rivières. Épuisement, angoisse et détresse sont les mots qui ont été employés lundi matin lors d'un point de presse.

La FSSS-CSN dénonce les effets pervers de la réforme entreprise il y a un an par le ministre de la santé. Cette réforme se voulait avant tout une façon de réduire le nombre de cadres dans le réseau en regroupant tous les organismes au sein d'une même structure. Selon la vice-présidente de la FSSS Josée Marcotte, « il y aurait autant de cadres dans le réseau, alors que les réelles compressions se sont produites sur le dos du personnel administratif. »

Réduction de personnel, non-remplacement lors d'absence et surcharge de travail, il s'agit là d'un cocktail dangereux selon le syndicat, qui mènerait à une augmentation des départs pour maladie et surtout à une augmentation de la prise de médicaments.

« On constate qu'il y a de plus en plus de personnel en assurance salaire et au niveau de la consommation des médicaments à même nos régimes d'assurances on voit que c'est clairement en lien avec l'arrivée de la réforme Barrette. »

Josée Marcotte, vice-présidente FSSS-CSN

Le syndicat réclame du ministre Gaétan Barrette une étude complète sur l'état de santé du personnel et la mise en place de mesures pour remédier à cette situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé