•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Laurent dit oui à la construction d'une usine de transformation de poissons

Deux pêcheurs commerciaux aux abords du lac Manitoba.

Deux pêcheurs commerciaux aux abords du lac Manitoba.

Photo : ICI Manitoba

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le conseil de la municipalité rurale de Saint-Laurent s'est prononcé en faveur mercredi dernier d'un projet d'usine de transformation de poissons aux abords du lac Manitoba. 

Un texte de Denis-Michel ThibeaultTwitterCourriel

L'usine prévoit la transformation 45 millions de livres de poissons secondaires sans valeur marchande afin de le transformer en huile, en engrais ou encore en collagène qui serait utilisé dans les produits pharmaceutiques.

L'important projet de 200 millions de dollars sera piloté par la Centre de développement économique de Saint-Laurent en partenariat avec des investisseurs américains et l'entreprise CDF qui est située à Winnipeg. L'usine devrait créer entre 150 et 300 emplois dans la municipalité de 1500 personnes, selon Louise McKay, la présidente du Centre de développement économique de St-Laurent.

Elle ajoute que l'impact économique de cette usine se ferait sentir sur plusieurs plans. « Nous aurons besoin de plus de maisons, de nouvelles stations-service et beaucoup de nouvelles entreprises. Toutes les communautés le long de la Route 6 et de la région Ouest d'Entre-les-Lacs en profiteront », affirme-t-elle.

Une bonne nouvelle pour l'industrie de la pêche

La pêche sur le lac Manitoba représente désormais beaucoup d'efforts pour une maigre paie, estiment une majorité de pêcheurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La pêche sur le lac Manitoba représente désormais beaucoup d'efforts pour une maigre paie, estiment une majorité de pêcheurs.

Photo : Denis-Michel Thibeault

À une certaine époque, il y avait plus de 100 pêcheurs dans la municipalité de Saint-Laurent, mais aujourd'hui il en reste moins d'une dizaine. Pour le président de l'Association des pêcheurs commerciaux du lac Manitoba, Alain Gaudry, l'arrivée de cette usine pourrait permettre à plus de pêcheurs de reprendre les activités. « Les jeunes pêcheurs seront beaucoup plus intéressés à cette industrie, l'usine revitalisera l'Industrie de la pêche », selon Alain Gaudry.

Alain Gaudry croit que les pêcheurs pourraient doubler, voire même tripler les profits qu'ils font avec la pêche. Selon ses estimations, les pêcheurs du lac Manitoba font entre 8000 $ et 20 000 $ annuellement.

Garder les familles soudées

Perry et Alain Gaudry pêchent sur le lac Manitoba depuis leur enfance.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Perry et Alain Gaudry pêchent sur le lac Manitoba depuis leur enfance.

Photo : ICI Radio-Canada

Selon le résident de Saint-Laurent, Luc-Paul Fontaine, la famille est très importante au coeur des résidents de Saint-Laurent et ce projet permettra de « garder les familles ensemble à St-Laurent, au lieu que le papa aille en Alberta et la maman en ville pour travailler. Essaye de garder une famille nucléaire ensemble quand il n'y a pas d'emplois, pas de futur. »

Louise McKay abonde dans la même direction. Selon elle, « les hommes vont travailler dans le Nord parce qu'il n'y a pas d'emploi à Saint-Laurent ». Elle affirme que ces derniers pourront rester à la maison et élever leur famille en plus de contribuer à la communauté.

La construction de l'usine pourrait commencer d'ici deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !