•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déclaration de l'ONU sur les Autochtones : Saganash dépose un projet de loi

Le député néo-démocrate Romeo Saganash, en conférence de presse, jeudi, à Ottawa
Le député néo-démocrate Romeo Saganash, en conférence de presse, jeudi, à Ottawa
La Presse canadienne

Romeo Saganash dépose un projet de loi pour s'assurer que les lois canadiennes respectent la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. Le député néo-démocrate entend ainsi tester « la sincérité » du gouvernement libéral sur ses engagements à l'égard des peuples autochtones.

La Déclaration a été adoptée sans enthousiasme en 2010 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, qui lui avait d'abord opposé une résistance pendant trois ans.

M. Harper a fini par apposer la signature du Canada au bas du document, qu'il jugeait avant tout symbolique. M. Saganash veut pousser un cran plus loin et s'assurer que les lois canadiennes y soient conformes.

En point de presse à Ottawa, jeudi, il a rappelé que la mise en oeuvre de la Déclaration de l'ONU - une recommandation de la Commission de vérité et réconciliation - était inscrite dans les lettres de mandat de la ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett.

Le député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou espère donc qu'il aura l'appui du gouvernement dans sa démarche. Il avait déjà déposé un projet de loi semblable auparavant et avait obtenu l'appui des libéraux, alors dans l'opposition.

Le sujet lui tient particulièrement à coeur, parce qu'il a lui-même contribué à l'élaboration de la Déclaration.

Les problèmes vécus dans les communautés des Premières Nations sont criants, comme l'a illustré récemment l'épidémie de suicides vécue à Attawapiskat.

Selon Ghyslain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, la mise en oeuvre de la Déclaration constituerait une suite logique de l'engagement libéral d'établir un dialogue de nation à nation.

Manitoba

Politique