•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pékin lancera en 2018 le module-clé de sa première station spatiale

La Station spatiale internationale

La Station spatiale internationale.

Photo : AFP / Paolo Nespoli

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chine lancera le module de base de sa première station spatiale en 2018, dans le cadre de son projet de station permanente, a annoncé jeudi à l'agence de presse Chine nouvelle un haut responsable du secteur spatial.

Ce module-clé sera appelé Tianhe-1, terme chinois pour « galaxie » ou « Voie lactée », a déclaré Wang Zhongyang, porte-parole de la société China Aerospace Science and Technology.

« Deux laboratoires spatiaux seront envoyés ultérieurement et s'arrimeront au module de base Tianhe-1, a-t-il dit. La mise en place de la station spatiale devrait s'achever en 2022. »

« Si la station spatiale internationale (SSI), dont la durée d'activité a été prolongée, cesse d'être en 2024, la nouvelle station spatiale chinoise sera la seule opérationnelle dans l'espace », a dit Wang.

Lors d'une mission spatiale en 2013, trois taïkonautes ont passé 15 jours en orbite et se sont arrimés à un laboratoire spatial expérimental, Tiangong-1 (palais céleste).

Cette année, la Chine lancera le Tiangong-2, puis le vaisseau spatial Shenzhou-11, qui emportera dans l'espace deux astronautes et s'arrimera au laboratoire Tiangong-2, ajoute Chine nouvelle.

L'an prochain, le premier vaisseau cargo chinois, Tianzhou-1, effectuera une tentative d'arrimage avec Tiangong-2, précise l'agence.

La Chine prévoit aussi de se doter d'un télescope spatial comparable à Hubble, qui « se trouvera sur une structure spatiale distincte », a expliqué Wang.

Fin 2013, le rover chinois Lapin de jade s'est posé sur la Lune, mais a rapidement connu de graves difficultés techniques.

Lapin de jade et la sonde Chang'e-3 qui l'avait emporté ont effectué néanmoins le premier « alunissage en douceur » sur notre satellite depuis 1976.

Chine nouvelle écrit par ailleurs que la Chine s'emploie à mettre au point un lanceur réutilisable et a d'ores et déjà construit un prototype. « Les expériences ont jeté de solides bases pour la mise au point dans notre pays de fusées réutilisables », a dit une source à l'agence officielle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !