•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles, de Steve Gagnon (Atelier 10)

Le choix de France Beaudoin

Le choix de France Beaudoin

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Choisi par France Beaudoin
Animatrice d'En direct de l'univers (Nouvelle fenêtre)
ICI Radio-Canada Télé
Le samedi de 19 h à 20 h

RÉSUMÉ

Entre l'immobilisme et une agitation désordonnée, l'homme du 21siècle se cherche et ne se trouve pas. Malgré ses appétits ardents, il se conforme à ce qu'on lui dit de faire et d'être, sans s'interroger ni remettre en doute quoi que ce soit. Dans cet essai, Steve Gagnon propose une réflexion sur l'état de l'homme, aujourd'hui : ses rôles, son image, ses référents et ses modèles. Il tente d'imaginer une nouvelle définition de la virilité, loin des stéréotypes, façonnée par les évolutions et les révolutions des 100 dernières années.


EXTRAIT

À cette époque où tout est possible, où tout est accessible, il est de l'ordre de la barbarie de faire croire à de jeunes hommes qu'il n'y a qu'une seule petite voie étranglée que l'on peut emprunter. Il faut maintenant leur dire qu'il n'y a plus de limites, leur dire de contourner les chemins incultes mal déblayés par ceux avant nous. Il faut mettre en tas toutes nos vieilles références, tous nos anciens codes et allumer de grandes torches pour les réduire en cendres.

Extrait de « Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles », de Steve Gagnon

POURQUOI CE LIVRE FAIT PARTIE DES INCONTOURNABLES

Ce livre contient des espoirs et réflexions pour l'homme du 21siècle. À l'ère de la publicité idiote, il dit que « même les plus poilus et les plus costauds se contentent d'être ce qu'on leur demande d'être ou de faire ce qu'on leur demande de faire ». Il dit : « J'ai parfois l'impression affolante de vivre dans une usine à saucisses qui fabrique des individus inoffensifs et prévisibles. » Il se questionne sur la vision du rôle de la femme et de l'homme, qu'il trouve non seulement ennuyante, mais aussi dangereuse. Il dit que ça fait des ravages dans les écoles secondaires. D'ailleurs, il a interrogé des jeunes à ce sujet. Au temps où les muscles ne cessent de gonfler, il se demande aussi où est la place des gars dans le couple. Il part du principe que les femmes n'ont plus nécessairement besoin des hommes pour se faire vivre et être protégée, à la limite même pour se reproduire. Il se demande ce qu'il peut être avec sa blonde. C'est donc une réflexion sur la masculinité très moderne et un très grand texte d'amour pour sa blonde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts