•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une firme de Trois-Rivières dans la lutte contre l'agrile du frêne

Agrile du frêne

Photo : Ville de Montréal

Radio-Canada

La firme GDG Environnement de Trois-Rivières va tester un nouveau produit visant à ralentir la progression de l'argile du frêne, un insecte qui s'attaque à l'écorce de cet arbre. Il s'agit d'un partenariat entre l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et Ressources naturelles Canada.

GDG Environnement, qui s'occupe de stopper la prolifération des moustiques à Trois-Rivières, aidera à déployer le dispositif de lutte biologique contre l'agrile dans des municipalités du Québec et de l'Ontario à partir de cet été.

Des chercheurs de l'INRS et de Ressources naturelles Canada, Claude Guertin et Robert Lavallée, ont conçu un « dispositif d'autodissémination qui oblige les agriles du frêne à traverser une chambre contaminée par un champignon ». Ce champignon qui tue les insectes est transmis lors de la reproduction.

agrile-frene-gdgenvironnementAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La firme trifluvienne GDG Environnement, l'INRS et Ressources naturelles Canada vont tester un nouveau dispositif de lutte biologique contre les adultes de l'agrile du frêne.

Photo : ICI Radio-Canada/Jef Fortier

Durant les quatre prochaines années, GDG Environnement aidera à faire homologuer le produit. La signature de l'entente entre les trois partenaires a eu lieu mardi à Trois-Rivières.

L'agrile du frêne peut décimer une population d'arbres en seulement quelques années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Environnement