•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lise Thibault : Ottawa et Québec tentent de se faire rembourser

Lise Thibault purgera 18 mois de prison.

Lise Thibault purgera 18 mois de prison.

Photo : La Presse canadienne / PC/Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ex-lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault, qui purge une peine de prison, n'a toujours pas versé les sommes qu'elle a été condamnée à rembourser pour ses fraudes envers les gouvernements provincial et fédéral.

Le gouvernement fédéral a déposé la semaine dernière un avis d'hypothèque légale de 200 000 $ sur la résidence de Lise Thibault, située à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides. La femme de 77 ans avait jusqu'au 23 mars pour payer son dû, avant que des intérêts courent.

Le gouvernement du Québec a également entrepris des démarches pour récupérer la somme de 100 000 $ que lui a accordée le juge Carol Saint-Cyr.

Au lendemain de la décision de la Cour d'appel qui a confirmé la condamnation de Lise Thibault, à la fin de février, les avocats du gouvernement provincial ont procédé au dépôt du jugement en Cour supérieure. Cette procédure fait en sorte que le jugement devient exécutoire.

« Des instructions ont été données à un huissier, comme le prévoit le Code de procédure civile, pour que ce dernier procède à l'exécution forcée de ce jugement », a précisé un conseiller en communication du ministère de la Justice, Paul-Jean Charest.

Joint au téléphone, le conjoint de Lise Thibault, Réal Cloutier, dit avoir rencontré un représentant du ministère fédéral de la Justice la semaine passée afin de discuter d'un plan de remboursement.

Il a été surpris d'apprendre que le gouvernement a déposé en parallèle un avis d'hypothèque légale sur la maison de Saint-Hippolyte et qualifie de « sauvages » les responsables de cette décision.

Réal Cloutier soutient que Lise Thibault a toujours eu l'intention de rembourser les gouvernements. Pour l'instant, les banques refusent de leur prêter l'argent nécessaire, dit-il. Il fait des démarches pour réhypothéquer la résidence.

La résidence de Lise Thibault à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La résidence de Lise Thibault à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides.

Photo : ICI Radio-Canada

Revenus non déclarés

En plus des montants d'argent que Lise Thibault doit rembourser pour ses fraudes, l'Agence du revenu du Canada et Revenu Québec réclament près de 1,5 million de dollars pour les revenus qu'elle n'a pas déclarés alors qu'elle était lieutenante-gouverneure.

Le gouvernement du Québec lui réclame également 92 000 $ dans une poursuite civile. Lise Thibault s'est vu refuser la possibilité d'utiliser l'argent de sa Fondation pour rembourser les gouvernements.

L'ancienne lieutenante-gouverneure purge depuis février dernier une peine de 18 mois de prison pour fraude et abus de confiance pour des demandes de remboursement de dépenses injustifiées aux gouvernements du Canada et du Québec.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.