•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre d'aide 24 / 7 subit une cure de rajeunissement

Le Centre d'aide 24/7

Le Centre d'aide 24/7

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le Centre d'aide 24/7 se consacre maintenant exclusivement à sa vocation d'hébergement de gens en détresse et pour marquer le coup, un centre récemment rénové a été dévoilé au public.

Les rénovations ont permis de doubler la capacité d'accueil du Centre d'aide 24/7 en augmentant de quatre à huit le nombre de lits.

Une chambre au Centre d'aide 24/7Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une chambre au Centre d'aide 24/7

Photo : ICI Radio-Canada

Mais déjà la présidente du conseil d'administration, Isabel Coté, prédit que huit lits ne seront pas assez.

Il y aurait même des besoins pour le double si on avait les fonds et si on avait le bon nombre d'employés, etc.. Parce que la détresse, ça reste quelque chose d'important dans notre communauté.

Isabel Coté, Centre d'aide 24/7

Le centre a eu une année difficile, marquée par la transition. En mars dernier, le mandat de l'organisme a été complètement revu. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais  a repris le volet du soutien psychologique par téléphone, mais il a confié l'hébergement de crise à l'organisme.

Le président directeur général du CISSS de l'Outaouais, Jean Hébert fournira un bilan du centre d'appels de détresse d'ici deux semaines.

« Maintenant on couvre l'ensemble de la région de l'Outaouais donc à ce moment-là on va pouvoir faire un bilan plus exhaustif depuis qu'on a repris la réponse téléphonique », explique le PDG.

Le Centre 24/7 offre des services d'hébergement de crise, de courte durée, aux personnes vivant une situation de détresse.

En mars dernier, le directeur général du centre annonçait un déficit de près de 200 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société