•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place Portage souhaite la bienvenue aux clients autochtones dans leur langue

Le centre commercial Place Portage souhaite désormais la bienvenue à ses clients en Cri, Ojibwe, Dene, Mitchif, Dakota et Inuktitut ainsi qu'en français et en anglais.

Le centre commercial Place Portage souhaite désormais la bienvenue à ses clients en Cri, Ojibwe, Dene, Mitchif, Dakota et Inuktitut ainsi qu'en français et en anglais.

Photo : Pierre Verrière

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des autocollants portant l'inscription « Bienvenue » dans les six langues autochtones du Manitoba ainsi qu'en français et en anglais seront bientôt apposés à l'entrée du centre commercial Place Portage, et aussi dans les commerces qui le souhaitent. L'initiative à laquelle près d'une centaine de chefs d'entreprises s'associent a été lancée lundi par le comité consultatif autochtone du Downtown Biz.

Un texte de Pierre Verrière TwitterCourriel

Ces autocollants portent l'inscription « bienvenue » déclinée en cri, ojibwé, déné, mitchif, dakota et inuktitut ainsi qu'en français et en anglais. La direction du centre commercial a annoncé que ces collants seront installés à chaque entrée d'ici la semaine prochaine.

Chez les commerçants, l'affichage se fera sur une base volontaire, mais plus de 80 commerces ont déjà répondu favorablement selon Jason Syvixay, le porte-parole du Downtown Biz.

« Il s'agit plus que de simplement afficher un autocollant à l'entrée de sa boutique, les propriétaires s'engagent à travers un geste symbolique et montrent que leur porte est ouverte à tout le monde et notamment aux clients autochtones qui sont un puissant moteur économique de notre ville », explique-t-il.

Fondé en 2014, le comité consultatif autochtone du Downtown Biz travaille à créer un lien entre le conseil d'administration du Downtown Biz et la communauté autochtone.

Pour Sheryl Redsky qui est membre du comité, cette initiative est un premier pas dans la bonne direction.

« Cela montre que nous pouvons travailler ensemble en nous assurant que lorsque les gens qui se rendent dans les boutiques du centre commercial, on ne les accueille pas seulement en anglais, mais aussi dans leur langue », souligne-t telle.

Expulsion d'un aîné

Cette initiative s'appuie sur les principes issus de la Comission de vérité et réconciliation du Canada qui appelle notamment à des actions constructives au sein de la société. Le centre commercial Place Portage est particulièrement symbolique, puisque c'est l'endroit où plusieurs incidents ont déjà eu lieu impliquant des agents de sécurité et des clients autochtones.

En février dernier, Joseph Meconse, un aîné de 74 ans avait été expulsé par un agent de sécurité.

La direction de Place Portage a présenté des excuses à M. Meconse et en a fait un agent de liaison avec la communauté autochtone.

Depuis, le centre commercial a également embauché des gardes de sécurité autochtones.

Dave Stone, le directeur du centre commercial, dit se réjouir de cette initiative. Il affirme que cela signifie que les choses changent malgré tout.

« Place Portage est un endroit où la communauté se rencontre et des initiatives comme celles-là sont pertinentes car cela montre que nous essayons justement de rejoindre la communauté ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !