•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada relégué à la zone des Amériques

Aleksandra Wozniak

Photo : Getty Images / Mathieu Belanger

Radio-Canada

Le Canada s'est incliné 3-1 devant la Slovaquie, dimanche, dans son duel de barrage du groupe mondial II en Fed Cup. Du coup, les Canadiennes sont reléguées au groupe I de la zone des Amériques en vue de la prochaine saison.

Il y a bien eu une lueur d'espoir après la belle victoire de Françoise Abanda dans le premier simple de la journée, mais Aleksandra Wozniak n'a pas su prendre le relais. Elle a perdu 6-2 et 6-0 contre Dominika Cibulkova.

Wozniak, 511e au monde, n'avait ni la précision ni l'énergie pour offrir quelque opposition que ce soit à la 38e raquette mondiale. Avec seulement 11 maigres points sur sa première balle de service (42 %), Wozniak s'est avérée une proie facile.

À sa défense, Wozniak a joué en dépit d'un épais bandage aux tibia et mollet de sa jambe droite.

« J'avais plus de difficulté aujourd'hui [dimanche], mon corps n'était pas à 100 %. Des fois, en tant qu'athlète, tu te pousses pareil et tu joues avec les blessures. Quand tu es à la Fed Cup, tu veux jouer pour ton pays le mieux que tu peux. Mais aujourd'hui, c'était plus difficile et j'ai fait de mon mieux », a commenté Wozniak.

Belle victoire d'Abanda

Plus tôt, Françoise Abanda avait redonné espoir à son équipe en remportant son duel 7-5 et 6-2 sur Jana Cepelova, 124e au monde. C'est le seul match gagné par le Canada au cours de la fin de semaine

« Hier [samedi], j'ai eu un match décisif contre Dominika Cibulkova. Je pense qu'on a joué du tennis de haut niveau, mais malheureusement j'ai perdu le match [4-6, 6-3 et 6-1]. Ça m'a motivée pour dimanche d'arriver avec l'état d'esprit de gagner. Je suis contente d'avoir eu au moins une victoire en Slovaquie », a dit Abanda

Abanda a maintenu un taux de réussite de 77 % sur ses premières balles de service en plus de réussir 27 coups gagnants.

Même si elle a commis davantage de fautes directes que son adversaire (37-31), Abanda est demeurée en maîtrise du match.

Exception faite d'une petite défaillance avec deux bris de service attribuables à la nervosité en fin de deuxième manche, la Québécoise a offert une performance digne d'une joueuse du top 50.

Pour clore l'événement, Charlotte Robillard-Millette (Blainville) et Sharon Fichman (Toronto) disputaient un match de double contre Jana Cepelova et Tereza Mihalikova. La Québécoise de 17 ans et sa partenaire l'ont emporté 6-3, 0-6 et 10-8.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports