•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo, de Dany Laferrière (Mémoire d’encrier)

Estelle Côté-Sroka : Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo, de Dany Laferrière

Choisi par Estelle Côté-Sroka
Animatrice de Point du jour
Regina (Saskatoon)
ICI Radio-Canada Première
En semaine de 6 h à 9 h

RÉSUMÉ

Un après-midi d'été, l'écrivain croise sur la rue Saint-Denis un jeune homme, Mongo, qui vient de débarquer à Montréal. Il lui rappelle cet autre jeune homme arrivé dans la même ville en 1976. Le même désarroi et la même détermination. Mongo demande : comment faire pour s'insérer dans cette nouvelle société? Ils entrent dans un café et la conversation débute comme dans un roman de Diderot. Au jeune Mongo, Laferrière raconte 40 années de vie. Une longue lettre d'amour au Québec. Les conseils d'un immortel à un nouvel immigré, mêlés aux chroniques que Laferrière a livrées à la radio pendant des années.


EXTRAIT

Il faut rester vigilant. L'exil est la plus grande école de conduite. On devrait envoyer tous les enfants faire un stage à l'école de l'exil. À ce jour, seuls les damnés de la terre semblent bénéficier de ce cours magistral. Dans cette obligation d'observer attentivement l'autre, on se découvre parfois. En analysant ainsi chacun de ses gestes, cela prend un temps avant de voir qu'on était en face d'un miroir.
— Je risque de me perdre dans cette aventure.
— C'est le risque du voyage, Mongo.

Extrait de « Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo », de Dany Laferrière

POURQUOI CE LIVRE FAIT PARTIE DES INCONTOURNABLES

Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo rappelle les mêmes grands thèmes abordés par Dany Laferrière dans L'énigme du retour. Les aventures de Mongo sont le reflet d'une société en mouvement. C'est un livre dans lequel presque tout le monde peut se reconnaître : ceux qui aiment leur chez-soi et ceux qui ont déjà dû découvrir et s'approprier un nouveau coin de pays, une nouvelle culture. Dany Laferrière incarne ce mentor que chaque nouvel arrivant découvre avec soulagement. Cette personne qui rend l'atterrissage sur un nouveau territoire plus facile, que ce soit à Montréal, à Sept-Îles ou à Regina. Comme Mongo, le nouveau venu déboussolé est à la recherche d'une ancre qui comprend les nouveaux codes qui l'entourent. Pourquoi se sent-on étrange ou étranger? Comment saluer l'autre? Quels sont les sujets tabous? Dès que le nouveau venu connaît les réponses à ces questions, il devient à son tour ce messager qui peut expliquer les dessous de sa société. Le récit de cet exil social témoigne d'une rencontre honnête et humaine où la curiosité et l'ouverture se mêlent à la nostalgie et à un amour profond pour le Québec, cette société maintenant indissociable de Dany Laferrière. J'ai aussi choisi ce livre puisque j'ai à vivre actuellement avec trois cultures bien différentes : celle de la Saskatchewan, du Québec et de la Pologne.

Livres

Arts