•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé mentale au temps du déclin économique

Mary Moran, pdg de Développement économique Calgary, dit que la crise affecte aussi les travailleurs qui doivent continuer d'aller au bureau alors que des collègues ont perdu leur emploi.

Mary Moran, pdg de Développement économique Calgary, dit que la crise affecte aussi les travailleurs qui doivent continuer d'aller au bureau alors que des collègues ont perdu leur emploi.

Photo : CBC

Radio-Canada

Développement économique Calgary (CED), qui estime que 20 000 travailleurs ont perdu leur emploi dans la foulée de la baisse des prix du pétrole, organise des séminaires qui offrent des stratégies aux Calgariens pour faire face à la crise et leur assurer une bonne santé psychologique.

« Vouz savez qu'il y a un gros effet sur la psyché des gens, sans mentionner le fait que les gens qui travaillent toujours marchent dans des bureaux qui sont à moitié remplis, ou vous savez, avec 20 % des bureaux vacants. C'est difficile pour eux aussi », laisse tomber Mary Moran, présidente-directrice générale de l'organisme.

« Je pense que de réaliser qu'il y a autant de gens qui passent par là est important », selon Heather Korr, une des 300 participantes qui a assisté au séminaire de vendredi organisé par CED.

Nous en entendons parler, mais de voir autant de gens dans une salle, de savoir que ces gens passent aussi à travers ça avec toi est très puissant.

Heather Korr, participante à un séminaire de CED

CED organisera d'autres séminaires dans les prochaines semaines. Ils visent aussi à aider les Calgariens sans emploi en leur donnant des informations et des trucs pour la recherche de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé mentale