•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'attente pour les chirurgies liées aux cancers augmente

Les chirurgiens et infirmières saskatchewanais comptent faire 30 chirurgies au Guatemala
Les chirurgiens et infirmières saskatchewanais comptent faire 30 chirurgies au Guatemala Photo: Shutterstock

Les temps d'attente pour une chirurgie liée à un cancer sont en hausse en Alberta, selon un rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé paru le 31 mars. 

Un texte de Nicolas PelletierTwitterCourriel

Bien que la province devance la moyenne canadienne pour ce qui est des opérations aux genoux et aux hanches, la situation est plus difficile pour les chirurgies liées aux cancers. Dans plusieurs cas comme les cancers de la vessie, du sein ou de la prostate, la durée des délais fait plus du double de la moyenne nationale.

« Nous reconnaissons que nous ne [produisons] pas [des résultats] à la hauteur de nos attentes, mais ça dépend du cancer et ça dépend de la situation », explique François Bélanger, médecin hygiéniste en chef par intérim de Services de santé Alberta.

Pour un cancer colorectal, 90 % des patients ont obtenu une chirurgie en 70 jours, soit 43 jours de plus que la moyenne canadienne. Le temps d'attente fait aussi plus du double de la moyenne canadienne pour les cancers des poumons, de la prostate, du sein et de la vessie.

Temps d'attente pour des chirurgies liées aux cancers (ICIS)Temps d'attente pour des chirurgies liées aux cancers (ICIS) Photo : ICIS / Infogr.am

« Pour le cancer du côlon, poursuit le Dr Bélanger, nous avons mis en place un nouveau test de dépistage qui permet de détecter le cancer de manière plus sensible. »

Les nouvelles méthodes de dépistage, plus efficaces, font en sorte qu'il y a davantage de demandes de traitements, bien que l'évolution démographique de la province soit aussi à prendre en compte.

La population est croissante et vieillissante, elle demande donc plus de soins, ce qui augmente l'attente.

Dr François Bélanger, médecin hygiéniste en chef par intérim de Services de santé Alberta

Le temps d'attente pour une chirurgie liée au cancer des poumons s'est tout de même amélioré au cours des trois dernières années.

Questionné à savoir s'il fallait investir davantage dans les chirurgies liées aux cancers, François Bélanger a répondu que ces dernières feraient l'objet d'une attention particulière, mais que « ce n'est pas nécessairement juste une question de mettre de l'argent et d'augmenter nos ressources vers le bloc opératoire ».

Dans les autres provinces, les délais d'attente pour des chirurgies liées aux cancers sont restés stables, mais le nombre de patients n'a pas autant augmenté qu'en Alberta.

Alberta

Santé publique