•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fausse campagne de sociofinancement pour une fillette atteinte de leucémie

La petite Marlie Curwin est atteinte d'une forme aigue de leucémie et a besoin d'une greffe de moelle osseuse. Une campagne de financement frauduleuse avait été lancée en son nom.

Photo : La famille Curwin

Radio-Canada

Une campagne qui se servait du cas d'une fillette de Sackville, au Nouveau-Brunswick, atteinte de leucémie pour recueillir de l'argent frauduleusement a été débusquée.

La campagne avait été lancée sur le site de sociofinancement Gofundme. On y trouvait des informations de base sur la petite Marlie Curwin, 1 an, atteinte d'une forme grave de leucémie. Une photo de la petite avait même été copiée de la page web de la véritable campagne de financement.

Alison Butcher, cousine de Marlie ButcherAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

C'est une cousine de Marlie, Alison Butcher, qui a découvert la supercherie.

Photo : CBC

C'est une cousine de l'enfant, Alison Butcher, qui a découvert la supercherie par hasard, en faisant une recherche avec le moteur de recherche Google à partir du nom de Marlie. Gofundme a depuis retiré la page frauduleuse de son site. Il y avait pour 250 $ de promesses de dons sur cette page au moment de son retrait.

« J'en suis tellement furieuse aujourd'hui que j'en tremble », affirme Alison Butcher. « Quelqu'un tente de nuire à des efforts extraordinaires [...]. Il se passe de bonnes choses en ce moment et cette histoire va bien se terminer. »

La famille de la petite Marlie a déposé une plainte à la GRC.

La fausse page de sociofinancement pour Marlie a été retirée par le site Gofundme.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fausse page de sociofinancement pour Marlie a été retirée par le site Gofundme.

Photo : gofundme

Une campagne de financement authentique a permis de recueillir 10 000 $ jusqu'ici. Marlie Curwin a subi trois chimiothérapies à Halifax, mais elle réagit mal aux traitements et aurait besoin d'une greffe de la moelle osseuse.

Quatre collectes de sang ont eu lieu dans la région de Sackville et des tests d'ADN ont été faits, mais aucun donneur compatible n'a été trouvé jusqu'à maintenant. D'autres activités auront lieu bientôt à Miramichi, à Fredericton et en Nouvelle-Écosse, mais si aucun donneur n'est trouvé prochainement, une 4e séance de chimiothérapie est prévue.

Des fraudes courantes

La fraude dont a été victime la famille de Marlie Curwin n'est pas exceptionnelle selon un expert en sécurité informatique de Montréal, Mikael Lahaye, d'Okiok. Il recommande la vigilance aux proches d'enfants malades qui lancent des campagnes de financement.

« Jamais je ne publie une cause pour laquelle je vais ramasser de l'argent sur Internet pour soit un enfant malade ou autre. On peut toujours, en tant que détenteurs du site, faire quelques recherches simplement sur Google ou dans les réseaux sociaux, sur Facebook, pour voir par hasard est-ce que cette cause-là, est-ce que les sites qui y font référence pointent tous vers mon propre site à moi qui est légitime. »

Il recommande la prudence aux donateurs également.

D'après des informations de CBC et d'Olivier Lefebvre

Acadie

Société