•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 2e passage à niveau le plus risqué au Canada est en Saskatchewan

Une image du deuxième passage à niveau le plus risqué au pays qui est en Saskatchewan.

Une image du deuxième passage à niveau le plus risqué au pays qui est en Saskatchewan.

Photo : GOOGLE MAPS

Radio-Canada
|
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le deuxième passage à niveau le plus risqué au pays se trouve en Saskatchewan, selon une liste de Transport Canada des 500 passages à niveau où les risques d'accident sont les plus élevés.

Ce document obtenu par CBC a été généré par l'agence fédérale en 2014 dans le cadre d'une évaluation de son programme de sécurité des passages à niveau. Il est rare que Transport Canada publie ou partage ce document.

Le deuxième passage le plus risqué au pays se trouve à la hauteur d'une route de gravier, le chemin 639 à Lestok, en Saskatchewan, dans la réserve de la Première Nation Muskowekwan. À cet endroit, le chemin de fer longe l'autoroute 15.

Rejoint par téléphone, le conseiller de bande de la Première Nation Muskowekwan, Calvin Wolfe, souligne qu'il n'avait jamais entendu parler d'une telle liste. Il croit que les trains devraient réduire leur vitesse à l'endroit où se trouve cette intersection considérée comme dangereuse.

Le processus d'évaluation des passages à niveau s'intéresse uniquement aux risques d'accident entre les trains, les piétons et les véhicules. Il s'appuie entre autres sur les données sur le nombre d'accidents, la conception des passages, la visibilité, ainsi que la circulation routière et ferroviaire, pour évaluer les risques de collision avec les véhicules et les piétons.

Grand nombre d'accidents

La Saskatchewan est la quatrième province canadienne ayant enregistré le plus grand nombre d'accidents aux passages à niveau avec 418 accidents répertoriés de 2000 à 2015.

D'autre part, Saskatoon est l'une des villes canadiennes où se trouve un des passages à niveau les plus risqués au pays. Six accidents ont eu lieu à ce passage du Canadien Pacifique entre 2000 et 2007. Dans la plupart des cas, les trains ont heurté des véhicules arrêtés sur les rails en raison d'un feu de circulation situé quelques mètres plus loin.

Le facteur rural

Le président de l'Institut de recherche sur l'histoire des chemins de fer du Québec, Claude Martel, note qu'il y a davantage de risques d'accident en Saskatchewan en raison de son vaste territoire rural. « La réalité canadienne davantage dans les prairies, c'est que nous avons un grand territoire peu dense avec beaucoup de passages à niveau », dit-il.

Le faible flux de circulation automobile en zone rural justifie peu l'installation de passages à niveau sécurisés, selon M. Martel.

« C'est considéré à toute fin pratique comme un passage à niveau de ferme. »

— Une citation de  Claude Martel, Institut de recherche sur l'histoire des chemins de fer du Québec

Il suggère que les municipalités fassent des demandes de passages à niveau sécurisés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !